Partagez|

◮ Loi Abolition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
messages : 89
arrivé(e) le : 13/12/2013
crédits : Moriarty (avatar).
◮ points : 5
don't fuck with wrath


MessageSujet: ◮ Loi Abolition Sam 2 Mai - 22:39

Loi Abolition
no more mutants. no more heroes.

 
Civil War

Au cours des décennies, la population de mutants avait augmenté. Les accidents donnant naissance à des mutés s'étaient multipliés. Et de plus en plus de super-héros se mettaient à gangrener les villes en remplaçant la police pour arrêter des menaces trop grandes pour des hommes ordinaires.
Idoles des foules, placardés sur les tee-shirt, les tatouages, invités sur les plateaux de télévision, les super-héros étaient devenus des figures incontournables de la vie quotidienne. Avengers, Quatre Fantastiques... Autant de noms de groupes garant d'une sécurité bien trop souvent chamboulée.
Mais cette adoration émergeait d'une société et d'un gouvernement hypocrite, révérant les super-héros et craignant leurs pouvoirs, qu'ils viennent de naissance ou d'accidents. Il ne fallut pas longtemps pour que la peur refasse surface en éclipsant l’idolâtrie, à juste titre.
Successivement, une série de catastrophes instaura dans le monde un climat de peur poisseux et bien plus présent qu'à l'accoutumée ; l'attaque du manoir des Avengers, les dégâts provoqués par Hulk à Las Vegas...
Mais l'élément déclencheur de Civil War fut l'équipe des New Warriors. Alors qu'ils avaient accepté de se faire filmer dans le cadre d'une télé-réalité consacrée aux super-héros, l'équipe attaqua un groupe de super-vilains. Ce groupe comprenait notamment Nitro, un muté dont les capacités lui permettaient de se transformer en boule de gaz pour exploser à volonté. En difficulté contre les New Warriors, il usa de son pouvoir... Et six cent habitants de la ville de Stamford, dans le Connecticut trouvèrent la mort dans l'explosion, ainsi que la plupart des membres des New Warriors.

En réponse à cet acte dont les super-héros furent jugés moralement responsable, le congrès des États-Unis vote la loi dite du Registration Act, obligeant tous les surhumains à s'enregistrer en révélant leur identité secrète, à suivre une formation appropriée et à se mettre au service du gouvernement. Sans quoi, ils seraient arrêtés et placés en détention dans des cellules spéciales.
Certains s'y plièrent par conviction, d'autres par obligation, et même des super-vilains s'enregistrèrent pour obtenir l'amnistie.
Mais une partie des surhumains s'opposèrent à cette loi, notamment Captain America qui prit la fuite et créa les Secrets Avengers, un mouvement de résistance contre le Registration Act.
En parallèle, le gouvernement américain demanda à Tony Stark d'appréhender les surhumains dans l'illégalité. Rapidement, la situation s'empira jusqu'à éclater sur une guerre civile, dont le point culminant fut un affrontement au cœur de Manhattan entre les deux camps. Alors que Captain America s'apprêtait à achever Iron Man, il se ravisa en réalisant que le quartier n'était plus qu'un champ de ruines. Réalisant l'ampleur des dégâts, il se rendit au SHIELD... Et fut assassiné peu après.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais le gouvernement américain et l'opinion publique furent alertés par les dégâts monstrueux causés par les surhumains. Alors, un autre projet se mit en place. Une autre loi.
La Loi Abolition.
Tous les surhumains devraient révéler leurs identités, poser leur masque, s'intégrer dans la société, retourner à une vie banale à laquelle ils n'étaient plus habitués. Quand aux mutants et aux mutés, ils seraient placés sous surveillance constante afin de ne pas créer de dégâts. Inutile de dire que cette loi fut accueillie encore plus froidement que la première, d'autant plus que beaucoup de surhumains craignaient que sans leur présence, les super-vilains aient le champ libre pour dévaster les villes.
Mais cette fois-ci, ce n'était pas seulement une prison qui attendait les réfractaires.
Tony Stark, alors à la tête du SHIELD après les événements de Civil War, voulut rester neutre au début de ce nouveau conflit. Mais dès que les corps des surhumains commencèrent à s'amonceler sous les balles de l'armée, sa belle neutralité se fendilla et il s'opposa au gouvernement, suivi par la majorité des agents du SHIELD. Dans sa fuite, Tony Stark détruisit les fichiers contenant les véritables identités des surhumains, en gardant une unique copie. Il n'en fallut pas plus pour que le congrès déclare l'organisation dangereuse, hors-la-loi, et ne la dissolve.
Ce fut la seconde Civil War, ravageant presque tous le pays et s'étendant au Vieux Continent.
Alors, Norman Osborn entra en scène. Brillant homme d'affaires dont l'identité secrète du Bouffon Vert était inconnu, il mit en place le H.A.M.M.E.R. Son premier objectif fut de mettre la main sur le dossier des surhumains gardé par Stark, et lorsqu'il l'eut, la guerre tourna bien vite en sa faveur. Un par un, les rebelles étaient traqués, abattus, et ceux qui rendaient les armes se retrouvaient derrière les barreaux. La guerre dura près de trois ans, mais elle finit par devenir instable, inégale, alors que les noyaux de résistance contre le Projet Abolition étaient anéantis les uns après les autres.
Enfin, le monde redevint sécurisé. Ou tout du moins, calme.

En une poignée d'années, un accord international décréta que la terre se fermerait aux royaumes extérieurs pour se protéger des menaces en provenant. Les aliens stationnant encore sur terre furent renvoyés presque pacifiquement sur leurs planètes d'origines et les Atlantes se renfermèrent dans leur continent submergé, retournant à l'autarcie qui avait été la leur pendant des siècles.
Le problème des super-héros réglé, il fallut s'occuper du cas des surhumains et le Registration Act se remit en place pour contenir toutes les informations nécessaires sur les mutants et mutés peuplant la terre, couplé à d'autres mesures comme celle de la puce (voir l'annexe sur les mutants pour plus de précisions).
Alors, le H.A.M.M.E.R, une fois débarrassé de cette seconde guerre, remplaça pleinement le SHIELD pour contrer les menaces surnaturelles, terroristes et occultes, faisant la chasse aux mutants en marge du système et aux super-héros et super-vilains qui continuait de surgir malgré la Loi.

Cependant, ces dernières années, l'on note une hausse étrange du nombre de mutants, mais aussi de mutés et de gars en collants. A croire que le H.A.M.M.E.R seul ne suffit guère à protéger la terre des super-vilains...  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://likeafreakshow.forumactif.org

◮ Loi Abolition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'abolition
» Les Mendiants Sans Frontières II
» Suggestion : Abolition du commité NTC
» Li lè pou nou aboli sistèm RESTAVÈK lan ki se ESKLAVAJ ti peyizan ayisyen.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
like a freakshow ::  :: archives du shield :: bibliothèque de la tour stark-