Partagez|

I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
messages : 79
arrivé(e) le : 25/05/2015
pseudo : Remaake.
autres comptes : None.
crédits : Avatar @Charney.
◮ points : 5
I didn't ask to get made


MessageSujet: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 12:42

Desmond Cartwight.
My name is death and the end is here.
◮ surnom : Idiots étaient les gens qui osaient le surnommer. Habituellement, son prénom était suivi d'un simple «con», néanmoins deux personnes l'avaient autrefois dompté et un léger Desm s'était échappé régulièrement de leurs lèvres rosées. ◮ âge : Il y a de cela trente quatre années qu'il avait inspiré sa première bouffée d'air pollué. ◮ origines : Bien que né dans la froideur d'un hiver passé dans l'un de ces pays scandinaves, il n'avait en rien les habitudes des nordiques qui y résidaient. L'accent tranchant, il ne pouvait en être autrement, dans ses veines coulait un sang de nature britannique. ◮ emploi : C'était rire au nez des autorités de dire que son boulot était officiel et assuré. Dans l'ombre il agissait pour ceux à qui sa loyauté allait. Pour eux, il était l'homme dont sales étaient les mains, lui, ce pathétique agent de terrain. À HAMMER il avait juré fidélité. ◮ statut civil : Éternel célibataire, il ne souhaitait pas se ranger. Pulsions insatiables, l'amour ne savait lui donner ce qu'il désirait. ◮ orientation sexuelle : Donner un nom à ce que l'on chérissait était aussi futile que de l'avouer. Il n'avait jamais eu à cacher que c'était le corps des femmes qui l'attirait, ces courbes et cette peau douce à caresser. Néanmoins, il n'y en a plus qu'une qui compte, les autres ne sont que banalités. ◮ lieu de résidence : Loin d'être paisible était la vie là bas, et pourtant, ce fut un appartement du Queens qu'il choisit pour recommencer un semblant d'existence. ◮ traits de caractère : Protecteur ~ Leader ~ Autoritaire ~ Débrouillard ~ Possessif ~ Envieux ~ Taquin ~ Sarcastique ~ Mesquin ~ Parfois violent. ◮ compétences : Incroyable don qu'il développa dès son enfance, celui de se sortir de n'importe quelle situation. Bon orateur, les mots sont siens tandis qu'il dénoue le vrai du faux avec l'habilité d'un expert. Spectateur de la vie des autres, acteur de la sienne, il est un comédien moyen mais compte sur ses nombreuses ressources. Ces dernières étant principalement les armes à feu qu'il manie comme des extensions de son corps tant il les utilise, c'est une harmonie, une symphonie à chaque tir qu'il exécute avec précision. Bien que doté d'une intelligence dite supérieure à la norme, il a préféré se concentrer sur l'apprentissage des techniques de combat plutôt que sur celui des langues qu'il avait déjà entamé. ◮ avatar : Jensen Sweet Ackles. ◮ groupe : Kill your heroes. ◮ crédits : Avatar @Swan.
   
Et c'était lorsqu'un voile étoilé était tombé qu'il marchait d'un pas de loup vers cette enseigne illuminée. Mauvais penchant qu'il avait désormais dans le sang, il était ce qu'on pouvait appeler couramment un poivrot, un de ces ivrognes qui enfilait ses verres dans le silence de ces nuits. Il buvait pour s'amuser, il buvait pour s'oublier. ◮ Il ne saurait dire d'où cette étrange manie lui venait, peut-être naquit-elle simplement de la lassitude à contempler les montagnes enneigées. Cependant, il lui était bien futile de connaître la cause de cette fascination par le feu qui se faisait de plus en plus envahissante au fil de son existence. ◮ Des trois langues qu'il savait parler, il n'y en avait qu'une qui l'emportait lorsqu'il se fâchait. Bien que les mots ne l'avaient jamais gêné, il avait tendance à facilement les égarer lorsque la colère le gagnait. Anglais de base et norvégien de naissance, il ne fut pas exempté de l'apprentissage du gaélique. Non, pas la langue des elfes, celle que les irlandais utilisaient pour s'exprimer. C'était donc de ses mots qu'il en résultait. ◮ Il le regrettait, bien que cela avait été l'acte qui était à l'origine de son engagement. Amer souvenir d'une des périodes dont il ne souhaitait plus rien ouïr. Peu fier de ce geste, il avait rarement daigné clamer que par pure vengeance, il avait exécuté un muté. ◮ C'était toujours dans un rire étranglé qu'il le murmurait lorsqu'on le lui demandait. Tout le monde était doté de peurs, la sienne résultait tout bonnement de l'infinité. Imaginer que la galaxie s'étendait à n'en plus finir lui faisait tourner la tête, autant qu'il en frémissait. ◮ Il le sentait, cet afflux qui pulsait. C'était son soulagement, ce doux instant éphémère de bonheur qu'il pouvait enfin toucher lorsqu'il était en situation de danger. Il se concentrait, uniquement sur ce qu'il ressentait et il n'arrivait plus à s'en passer. Chercheur d'adrénaline, il s'y noyait lorsque la bouteille lui était inaccessible. ◮ Bien que sa plastique plaisait, il n'avait cure des femmes potentiellement intéressées. Mises à part les amourettes d'adolescence, Charlie fut la seule femme avec qui il réussit à entretenir un semblant de relation, et c'était pour dire, au vu de tout ce qu'il s'était passé. ◮ Il n'était pas rare que le sommeil lui soit refusé. Les terreurs nocturnes le guettaient depuis son entrée au HAMMER et c'était pour cela qu'il s'arrangeait pour travailler une fois la nuit tombée. ◮ Adolescent, ce genre d'objets l'avaient toujours repoussé et pourtant, adulte et consciencieux il en prenait soin comme s'ils étaient ses propres enfants. Chaque soir, il s'octroyait du temps pour nettoyer avec minutie chacune de ses armes à feu. ◮ Soigneux de son apparence et focalisé sur les tâches qui lui étaient accordées, il laissait toujours s'échapper un grognement de mécontentement avant de partir pour courir. C'était devenu une habitude, bien qu'il préférait de loin sa voiture, néanmoins, il lui était indispensable de s'entretenir et ce, même dès le matin.

Que pensez-vous de la loi Abolition ?

Destructrice de fractions, complet abandon. La Registration Act n'avait pas fonctionné il y avait de ça cela une centaine d'années, alors à quoi bon souhaiter la mort de nouveaux innocents ? Partagé par ses divers opinions sur la question, il ne saurait dire si ce futur massacre augurait un bon départ ou au contraire, allait être le déclencheur d'une éventuelle apocalypse. Les faits étaient là, les patries ne savaient s'accorder sur ce qui était le meilleur pour leurs populations, et pour les surhumains. Devaient-ils rester terrés, protégeant les leurs tout en mettant en danger l'humanité ou au contraire, allaient-ils enfin se dévoiler ? L'un dans l'autre, Desmond s'était retrouvé contraint de n'avoir qu'une seule pensée : la faire régner. Qu'il était du côté des justes malheureux ou des puissants dirigeants, cela ne changeait plus rien, il en avait fait le vœu. Les uns étaient traqués pour mettre les autres en sécurité, et bien que cela devait empiéter sur leurs vies privées, il y avait en ça une sorte de justice qu'il savait approuver bien que son avis sur le sujet était réservé.

Quels souvenirs avez-vous des super-héros d'antan ?

Lointain souvenir d'un monde où l'on aimait vivre, ils étaient le symbole que l'espoir pouvait subsister dans le cœur de tous les habitants.  Réels ou non, ils étaient la lueur d'une existence meilleure, celle où tout était permis, celle où la criminalité était vaincue et où les monstres étaient abattus. C'était le rêve, non pas d'une nation mais d'une terre entière. Glorieux et victorieux, on les acclamait, les adulait.. et ceci n'est plus que le triste souvenir d'une époque oubliée.
Néanmoins, Desmond n'a jamais réellement pu toucher ce petit bout d'utopie, il n'en entendait que de vagues murmures, trop éloignés pour qu'il n'en saisisse l'essence. Il a voulu y croire, tant bien que mal, mais à quoi bon espérer en quelque chose qu'il n'a jamais su voir ? Pourtant, il a pu les côtoyer, avec cette nouvelle flopée de héros costumés. Au même titre que le chaos qui tourmente désormais l'ordre, et dans le fond, il ne regrettait en rien les souvenirs qu'il n'avait pas. Aucune envie, aucune admiration, ils n'étaient que des coques cabossées par les épreuves de la vie, comme chaque être humain, ils étaient tombés au fond d'un trou que des gens comme lui devaient combler.

 

◮ prénom/pseudo : Connue sous le nom de Remaake sur la toile, je vous autorise à m'appeler Mail.  ◮ âge : Dix sept lunes. ◮ comment avez-vous découvert le forum ? : Par le biais d'un partenariat. ◮ qu'en pensez-vous ? :     Un vrai bijou. ◮ pv, scénario ou inventé ? : L'gamin est un scénario. ◮ un dernier mot ? : And I've got the Mark of Cain Cain Cain.
 
 

_________________


"Population keeps on breeding, nation bleeding, still more feeding economy. Life is funny, skies are sunny, bees make honey, who needs money ? Monopoly.
I'd love to change the world but I don't know what to do, so I'll leave it up to you."
©️endlesslove.


Dernière édition par Desmond Cartwight le Mer 27 Mai - 18:51, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 79
arrivé(e) le : 25/05/2015
pseudo : Remaake.
autres comptes : None.
crédits : Avatar @Charney.
◮ points : 5
I didn't ask to get made


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 12:42

raconte-moi une histoire
Thousand armies couldn't keep me out.



M.E.R.C.Y.

I was looking for a breath of life, a little touch of heavenly light. But all the choirs in my head sang, no oh oh. To get a dream of life again, a little vision of the start at the end.

Ça avait été le nez collé contre la fenêtre que ça lui était venu, comme l'illumination du siècle. La neige tombait encore lentement et c'était avec désintéressement qu'il s'en détourna, une moue collée aux traits. Desmond n'était pas un enfant ordinaire, il préférait la solitude à la compagnie, la liberté à la captivité. Ces loisirs ne tournaient pas autour du fait de gambader joyeusement sous les flocons légers, ni même de s'évader dans un monde virtuel. Il rêvait de voyager, d'explorer.. de vivre, et ce, même du haut de ses sept années.
Ses débuts ne furent pas éblouissants, enfant unique il ne pouvait même pas dire de se faire accompagner par un éventuel aîné. Il passait de village en village tandis que l'astre solaire éclairait encore son pays natal, et il rentrait lorsque les derniers rayons mordorés s'éteignaient. Cependant, cette quête de l'inconnu le faisait planer dans un bonheur qu'il ne jugeait pas momentané, après tout, comment pouvait-il connaître ces termes à un si jeune âge ? L'insouciance le guettait et c'était même sans regret qu'il souhaitait déjà quitter ses parents. Il les aimait, le contraire ne pouvait être prouvé.. cependant, il leur préférait le monde qui l'attendait.
Sa première voiture fut la prunelle de ses yeux. Elle était ce qu'il avait toujours désiré, ce simple bout de métal qui pourrait le transporter où bon lui semblait. Adieu les vieux anglais, il prenait la route pour suivre les voies qui lui étaient destinées. C'était le vent qui lui cinglait le visage, la musique rock qui résonnait, le bitume à perte de vue. Il était parti pour l'aventure qu'il avait tant attendu.


Sleep now under my skin, make sure you’ll try to conjure the wind and ease my mind. Somebody call out to your brother, he’s calling out your name.

Un juron s'échappait de ses lèvres avant qu'un coup de poing rageur ne vienne s'abattre sur le capot de la pauvre bagnole. À plusieurs kilomètres d'une station, bloqué dans une cuve où le soleil chauffait et sans aucune goutte d'essence pour redémarrer. Il se haïssait, Ô grand dieu, il haïssait même la terre entière à cet instant maudit. Abandonner son bébé lui était impensable et pourtant, s'il voulait continuer il n'y avait pas d'autre possibilité. Si ce n'était arrêter ce mirage qui avançait, encore et indéniablement vers l'endroit où il se trouvait. Ce fut sans hésitation qu'il s'interposa au milieu de la route, malgré les doutes qui le hantaient. Et si ce n'était que son imagination ? Le crissement de pneus qui lui parvint le fit revenir à lui et son regard émeraude se posa sur l'inconnu hirsute qui s’apprêtait déjà à l'engueuler. Néanmoins, sa mine sérieuse et la voiture sur le bas côté prouvaient bien qu'il ne plaisantait pas. Cartwight avait besoin d'aide et c'était avec légèreté qu'il s'y prenait.
Ronald, c'était comme ça qu'il s'appelait. Un brin taquin, il se situait plutôt dans le droit chemin, si bien qu'ils avaient fini dans un roadhouse à siroter tranquillement une bière. Une autre à la suite. Et un nombre incalculable au compteur. C'était peut-être stupide, voire irréaliste, et pourtant il avait fini par s'habituer au fait qu'il s'y était attaché à ce con. Aucun ami depuis des années et il tombait sur Ronnie, sa bouche en cœur et ses quelques gouttes de diesel.. de quoi lui faire rapidement changer d'avis.
Ils devinrent inséparables, malgré que de nombreuses fois le silence plana, mais il en était ainsi. Le plaisir de rouler, de s'évader, sans rien pour venir les troubler. Ils avaient ça en commun, et ça leur suffisait pour continuer de se côtoyer, de se considérer comme de meilleurs amis. C'était une étiquette qui faisait doucement rire Desmond, et pourtant, il continuait de rouler dans cette bulle de tranquillité.

«Charlotte.» Ce son lui parvenait, aussi doux qu'aigre après tant de jours à vouloir savoir la plus infime des informations sur cette fille. Oui, cette fille trouvée sur le bord de la route dont ils ne savaient rien et que pourtant, ils s'évertuaient à protéger. Il n'avait pas besoin d'explication, même si la furieuse envie d'en apprendre plus le taquinait. Mais qui était-il pour en exiger ? En silence, il se contenait juste de la nourrir et de la loger, veillant sur elle avec Ronald à ses côtés. Au delà de la liberté qu'il avait toujours apprécié, il avait un sens aiguë des responsabilités. Malgré les fautes qu'il avait commises, il ne tolérait pas l'injustice et il jugeait qu'abandonner une demoiselle dans ces conditions n'était pas synonyme de bonne foi. Il y avait pourtant plus, ce besoin qui le poussait à la préserver. Elle avait su attiser sa curiosité.


Good girls do bad things sometimes but we get by with it. How much more can we take if I give you a taste. I've been waiting for you all night long, I come around and then I'm gone.

L'amour, la haine, qu'est-ce que ces mots signifiaient réellement ? Il n'en savait foutrement rien, lui et son incapacité à discerner ce qu'il ressentait. Elle l'attirait autant qu'elle le repoussait, si bien qu'ils avaient su se retrouver quelques nuits dans la douceur d'un lit pour mieux savoir s'éviter le jour d'après. Peut-être que c'était pour ça qu'elle l'avait choisi lui alors qu'elle l'avait déjà charmé. Il ne lui en voulait pas, Ronald était un bon type bourré de qualités, ces mêmes qualités qu'il lui manquait. C'était le bonheur qui les attendait, aussi éphémère qu'il était ce fourbe, et il avait beau essayé de se bercer avec cette illusion, il ne pouvait faire partir cette pointe de jalousie qui l'envahissait à chaque fois qu'il les voyait.

Mais comme dit plus haut, tout était volatile. À peine mariés que tout se brisait. Il n'en avait pipé mot, on le lui avait demandé et comme un idiot, il avait accepté malgré que le mensonge n'était pas une chose dont il était fier. Surtout pas envers les seules personnes qui l'acceptaient et qu'il aimait. Ce fut un coup dur, une amitié qui éclatait comme lors d'une mauvaise scène d'un vieux film où tous les clichés s'enchaînaient. La demoiselle en détresse, le couple d'amis inséparables venant à sa rescousse et l'idylle d'un trinôme désormais soudé. Puis tout se chamboule, s'écroule et les tons se haussent.
Lorsqu'il s'agissait de choses qu'il défendait, Desmond ne démontrait aucune tendresse. N'était-elle pas sienne ? Ne fut-elle pas dans ses bras avant de rejoindre ceux de Ronnie ? Il était le second choix et il n'avait pas manqué de le lui faire savoir avant d'en venir aux poings.

Il ouvrit la bouche sans pouvoir parler et doucement, il lui fit geste d'approcher. Ce qu'il voulait, c'était la vérité, comme depuis qu'il la connaissait et pour une fois, il n'eut pas le besoin d'insister. La mort de l'homme qu'il avait considéré comme son frère brisa une infime partie en lui mais il lui était impossible de le montrer. Il devait être fort, et l'accepter malgré les informations qui lui parvenaient. C'était aussi fou qu'incroyable mais d'anciens événements le forçaient à y croire et il était trop entiché d'elle pour remettre en question ses propos. La seule chose qu'il pouvait néanmoins lui proposer était la fuite. Loin de la Norvège, loin de ce qui pouvait la heurter.. loin de lui pour qu'il puisse y resonger. Ce fut après un dernier baiser qu'il la quitta, espérant de tout cœur que ce départ la mènerait sur de bonnes voies.


O death. No wealth, no ruin, no silver, no gold, nothing satisfies me but your soul. Well I am death, no one can exel, I'll open the door to Heaven or Hell.

Il toquait, attendant presque impatiemment qu'on lui ouvrait. Les années étaient passées si bien qu'il en avait perdu le compte mais, qu'est-ce que ça apportait ? Il revenait, du moins, pour leur raconter ce qui pouvait encore être conté avant de leur adresser un dernier au revoir. Il ne leur avait jamais dit, il ne se souvenait que d'un vague signe de main tandis qu'il s'éloignait fièrement au volant de sa Chevrolet. Cela faisait-il de lui un fils indigne ? Ni lettre, ni appel, à chacun sa vision des relations familiales et ce n'était pas pour autant qu'il ne s'en était jamais soucié. Si tel avait le cas, il ne se serait pas écroulé.
Son cœur s'était doucement meurtri avant que ses yeux ne se mettent à piquer. Sa mère n'avait jamais été délicate, peut-être était-ce là un trait dont il avait hérité cependant, ce n'était pas pour autant qu'il l'appréciait. La dure réalité venait de le frapper, encore une fois, un second décès. Était-il porteur de malheur, lui qui semblait semer la mort ? Un flot de sentiments l'envahissaient au fur et à mesure qu'il essayait d'encaisser, mais il lui était impossible de pardonner. De se pardonner. Il avait délaissé son père pour n'en garder qu'un goût amer. Celui de l'abandon, d'un souvenir qui s'échappait à chaque fois qu'il essayait de s'en remémorer. Loin était l'époque où tout était simple, où les rires éclataient et où il se sentait en sécurité. Tout était devenu terne, morne, et à ses oreilles résonnait le glas destiné aux inanimés qu'il avait négligé.

C'était un assassinat qu'on avait tenté de faire passer pour un simple trépas. Desmond n'était qu'un gamin, enragé et accablé, néanmoins, il n'en restait pas moins un battant. Animé par la triste sensation d'inachevé, il s'était battu corps et âme pour en arriver à cette conclusion. Un meurtre. On avait tué son père dont il ne savait finalement rien. Quelle nouvelle le chamboula le plus ? Il n'aurait su le dire tant les mots lui manquaient lorsqu'il était tombé sur ce dossier. Mauvais papiers dans les mains d'un enfant curieux, les lignes avaient défilé sous ses yeux pour lui donner la vague sensation de vertige. Ce fut donc non sans éprouver un certain malaise qu'il apprit que son paternel était un agent de l'AIM.

Les mois s'écoulaient et c'était avec un certain détachement qu'il avait continué. Aveuglé par la vengeance qui l'animait, il avait presque oublié la promesse qu'il avait prononcé. Il lui avait tourné le dos, sans même penser à l'appeler mais comment pouvait-il le faire désormais ? Cette histoire l'obsédait à tel point que plus rien d'autre ne comptait, pas même sa propre santé. Il se laissait dépérir, gardant suffisamment de force pour le moment qu'il n'osait imaginer. Desmond n'était pas né pour ça, il tendait à s'envoler, pas à tuer.. Et il savait qu'après ça, il disparaîtrait, comme l'avait fait son défunt géniteur avant lui, sans plus aucune chance de contacter Charlie.

La gorge serrée, la mâchoire crispée et la main accrochée à la crosse il attendait. C'était le moment, celui où il voulait essayer de comprendre le pourquoi d'une histoire insensée. Il n'était pourtant pas idiot, il n'avait que la hâte de l'entendre dire pour en finir, une bonne fois pour toute. Néanmoins, le temps se distordait et les minutes n'en semblaient que plus longues tandis que le canon de son arme était obstinément pointé dans la direction du muté. Il n'avait plus la patience, prêt à craquer il détourna un regard voilé, ravalant ses larmes et ses cris avant de finalement tirer.
Ca aurait pu être elle, ça aurait pu être lui, et pourtant, ce n'était qu'un corps baignant dans le liquide de la vie.


Weep for yourself, my man you'll never be what is in your heart. Weep little lion man you're not as brave as you were at the start. Rate yourself and rake yourself, take all the courage you have left,  wasted on fixing all the problems that you made in your own head.

On l'avait menotté. On l'avait aveuglé. On l'avait malmené.
Il n'avait pas la moindre idée de ce qui avait pu se passer, étranger à ce monde qu'était celui des organisations qui les protégeaient, ou les détruisaient.
Un coup derrière le genou, l'ordre de lever les mains et ça avait été le noir complet, la brûlure du métal mordant sa chair pendant qu'on lui expliquait que durant des semaines, le traqueur avait été traqué. Ça l'avait fait doucement sourire, et si l'envie de vomir n'avait pas été présente il aurait certainement riposté à l'aide d'une réplique cinglante, mais l'heure n'était pas à la plaisanterie.
Plus d'attache, plus de perte, ces gens lui offraient sur un plateau d'argent une chance d'avoir un semblant de nouveau départ où tout ce qui avait précédé ne pouvait plus exister. La plume à la main, il avait longuement hésité, pesant le pour et le contre de ce que tout cela concernait. Un meurtre ne définissait pas un homme mais, que lui restait-il si ce n'était la prison à l'arrivée ? Charlie.. sa mère qu'il avait une nouvelle fois délaissé. Il signa, et c'était avec dédain qu'il songea qu'après deux années, il touchait enfin le sol américain.
Il n'était plus qu'un soldat, un pantin, défendant un soit-disant bien. Ce n'était pas un travail qu'il exerçait pour le plaisir, même si certains jours étaient plus plaisants que d'autres. Il essayait de mener à bien la justice qu'il avait toujours souhaité pour tous, malgré qu'une rancœur naissante obscurcissait de temps à autre son jugement. Même si en arrêtant ces mutants, ces mutés qui ne songeaient qu'à préserver, il n'arrivait pas à se défaire de celle qu'il avait presque oublié.

 

_________________


"Population keeps on breeding, nation bleeding, still more feeding economy. Life is funny, skies are sunny, bees make honey, who needs money ? Monopoly.
I'd love to change the world but I don't know what to do, so I'll leave it up to you."
©️endlesslove.


Dernière édition par Desmond Cartwight le Sam 30 Mai - 18:49, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 159
arrivé(e) le : 08/05/2015
autres comptes : adam
crédits : Bombshell (avatar)
◮ points : 153
PEACE WAS NEVER AN OPTION


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 12:44

HAAAAAAAN
Super choix de scénario
J'en connais une qui va être contente

Bienvenue parmi nous
Jensen

_________________
we’re all damaged
When you are hurting in your heart, it's no use even if the entire world asks you how you are feeling. All you need is to be held by someone who doesn't need to ask.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 2532
arrivé(e) le : 08/05/2015
◮ points : 400
≈ people, screaming for mercy


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 12:48

MAIS QUELLE SURPRISE                            

                 

Spoiler:
 

BIENVENUE PAR ICI   Si tu as des questions sur Desdes, JE SUIS LA   HARCELE MOI J'SUIS TOUTE A TOI.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 12:51

Super choix de scénario ! C'est tellement chouette quand ils sont prit Bienvenue par ici avec le sublime Jensen et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 985
arrivé(e) le : 31/12/2013
pseudo : FAUSHTINE. (Claude)
autres comptes : Un vilain.
crédits : addy. (avatars) ; tumblr (gifs) ; lizzou (signature).
◮ points : 416
you're acting so fearfully


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 12:56

Bienvenue. Excellent choix de scénario.
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions.

_________________
i will keep quiet you won’t even know i’m here;
You won’t suspect a thing, You won’t see me in the mirror But I crept into your heart. You can’t make me disappear. Till I make you. You’ll never know what hit you, Won’t see me closing in. I’m gonna make you suffer. This hell you put me in. i'm the devil within.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 428
arrivé(e) le : 08/05/2015
pseudo : .rawr (wendy)
autres comptes : valentino.
crédits : rose red (av.) alaska (sign.)
◮ points : 88
WRONG SIDE OF HEAVEN


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 13:11

un bon choix que t'as fait là
bienvenue parmi nous I love you

_________________
UNHOLY
CONFESSIONS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 261
arrivé(e) le : 02/01/2014
pseudo : orene
crédits : shiya
◮ points : 238
wearing our vintage misery


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 13:28

LA VIOLENCE DE CHARLIE tant de smiley ça pique les yeux

Bienvenue

_________________

ain't no rest for the wicked
I'm dirty, mean and mighty unclean i'm a wanted man, public enemy number one so lock up your back door and run for your life, the man is back in town so don't you mess me 'round
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 719
arrivé(e) le : 23/05/2015
crédits : © undercover (ava) okinnel (code sign) + Alaska (icon)
◮ points : 77
All that was me is gone


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 13:57

Bienvenue *essuie le sang de son nez* Bon courage pour ta fifiche!

_________________
REGRETS   COLLECT   LIKE   OLD   FRIENDS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 79
arrivé(e) le : 25/05/2015
pseudo : Remaake.
autres comptes : None.
crédits : Avatar @Charney.
◮ points : 5
I didn't ask to get made


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 14:19

Killian : .. Ce gif m'a déjà achevé.
Je ne peux qu'être d'accord, ce salopiaud m'a fait de l’œil. Et ça pour être contente..
Merci beaucoup, Chrisou.


Charlie : Rattrape toi va
Spoiler:
 
MERCI BIEN. Pas de soucis, je sais déjà où te contacter HELL YEAH.


Octavia : Ah ça, on attend tous de voir les scénarios pris Merci beaucoup !


Shawn : En cas de pépin je viendrais sans problème, merci grand manitou.


Aaron : Il me semble bien. Merci !


Charlie : On ne dit pas de mal de la donzelle.
Merci


Frey : *Lui tend un mouchoir* Merci bien

_________________


"Population keeps on breeding, nation bleeding, still more feeding economy. Life is funny, skies are sunny, bees make honey, who needs money ? Monopoly.
I'd love to change the world but I don't know what to do, so I'll leave it up to you."
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 3057
arrivé(e) le : 08/04/2015
pseudo : nagron.
autres comptes : alekseï mogilevich.
crédits : (c) lannisters (avatar) ; exception (signa) ; tumblr (gifs)
◮ points : 769
chaos lives in everything


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 17:28


Ce super choix de scénario en effet, god.
Bienvenue parmi-nouuus et bonne chance pour ta fiche. Il nous faudra un lien.

_________________

- I've got blood. I've got blood on my name. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 79
arrivé(e) le : 25/05/2015
pseudo : Remaake.
autres comptes : None.
crédits : Avatar @Charney.
◮ points : 5
I didn't ask to get made


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 19:14

Il est parfait, je sais, je sais.

Merci beaucoup Jon la catin Et pas de soucis pour un éventuel lien

_________________


"Population keeps on breeding, nation bleeding, still more feeding economy. Life is funny, skies are sunny, bees make honey, who needs money ? Monopoly.
I'd love to change the world but I don't know what to do, so I'll leave it up to you."
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

messages : 371
arrivé(e) le : 10/05/2015
pseudo : ODISTOLE
crédits : .
◮ points : 65
HEAR ME, FEAR ME


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 19:18

Un gars du HAMMER, c'est bon ça
Bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche

_________________

DAMAGE CONTROL

Avoir la conscience d'une longue agonie, c'est arracher l'expérience individuelle à son cadre naïf pour en démasquer la nullité et l'insignifiance, s'attaquer aux racines irrationnelles de la vie elle-même. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 79
arrivé(e) le : 25/05/2015
pseudo : Remaake.
autres comptes : None.
crédits : Avatar @Charney.
◮ points : 5
I didn't ask to get made


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Lun 25 Mai - 19:20

(Cet avatar est tellement peu pris )

Merci bien, vieille frappe

_________________


"Population keeps on breeding, nation bleeding, still more feeding economy. Life is funny, skies are sunny, bees make honey, who needs money ? Monopoly.
I'd love to change the world but I don't know what to do, so I'll leave it up to you."
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Mer 27 Mai - 22:50

tu fais une heureuse je crois !
bienvenuuuue I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Jeu 28 Mai - 1:12

TELLEMENT PEU PRIS? R U KIDDING ME ? *le joue ailleurs*


Bienvenue, et bon choix ! Ce scénario de carapute est <3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 79
arrivé(e) le : 25/05/2015
pseudo : Remaake.
autres comptes : None.
crédits : Avatar @Charney.
◮ points : 5
I didn't ask to get made


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Jeu 28 Mai - 15:46

Harley : J'espère bien

Merci !


Ezra : Mais.. C'est la première fois que je vois Waltz pris

Merci beaucoup, je plussoie

_________________


"Population keeps on breeding, nation bleeding, still more feeding economy. Life is funny, skies are sunny, bees make honey, who needs money ? Monopoly.
I'd love to change the world but I don't know what to do, so I'll leave it up to you."
©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 2532
arrivé(e) le : 08/05/2015
◮ points : 400
≈ people, screaming for mercy


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Sam 30 Mai - 22:18

C'est parfait, personnellement j'ai rien à redire  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 261
arrivé(e) le : 02/01/2014
pseudo : orene
crédits : shiya
◮ points : 238
wearing our vintage misery


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond. Sam 30 Mai - 22:43

validation



ta fiche elle était un peu cool à lire genre vraiment un peu cool. donc rien à redire, je te valide


◮ Devine quoi, tu es validé. Sérieusement. Maintenant que cette dure étape qu'est la fiche de la présentation est passée, tu dois t'offrir corps et âme au staff tu peux d'ores et déjà aller recenser ton avatar juste ici.

◮ N'oublie pas non plus d'aller recenser ton métier ainsi que ton pouvoir si tu es un mutant. Ensuite, passe donc faire un tour pour créer ta fiche de lien juste ici ainsi que ta fiche de topic par .

◮ Et pour finir, n'hésite pas à te rendre sur la CB si ce n'est déjà fait. Promis, on ne mord pas (totalement) ! De plus, tout le staff espère que tu te plairas sur le forum. Maintenant file donc rp, flooder, bref : t'amuser.

_________________

ain't no rest for the wicked
I'm dirty, mean and mighty unclean i'm a wanted man, public enemy number one so lock up your back door and run for your life, the man is back in town so don't you mess me 'round
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond.

Revenir en haut Aller en bas

I'm a little dysfunctional, don't you know ? † Desmond.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) Taylor Kitsch ft. Thomas Desmond Fletcher • Libre
» TLC [J.B.L. & Desmond Wolfe]
» Tres Mauvaise Nouvelle pour Nigel McGuinness / Desmond Wolfe
» Desmond Kregger
» Pour une poignée de Jetons *Ennio Morricone en fond sonore* } ft DESMOND

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
like a freakshow ::  :: ARCHIVES DE LAF 1.0 :: fiches de présentation-