Partagez|

What am I looking for?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 19/05/2015
autres comptes : /
crédits : Azrael
◮ points : 121


MessageSujet: What am I looking for? Dim 24 Mai - 18:54

What am I looking for?
Alliser & Veronika


Les cheveux dans le vent, et assise au bord d'un muret sur le toit d’un immeuble du centre ville, le regard de Veronika se perdait au loin. Cela faisait des mois qu’elle le cherchait, qu’elle le traquait. Alliser. Un assassin qui avait fait des milliers de victimes au cours de son existence. Non, le nombre n’était pas exagéré puisqu’il était immortel et qu’il vivait à travers les époques. Si Veronika prenait cette affaire tant à cœur c’est parce que ses parents faisaient partis des victimes. Mais c’était bien plus que cela. C’était une affaire personnelle. La preuve en était : elle enquêtait dans le dos du SHIELD sur Alliser. Profitant de sa position et de son accès à certains documents, Veronika avait rassemblé tous les renseignements possibles sur le jeune homme et était partie à sa recherche. Et cela faisait des mois qu’elle tournait en rond sans le trouver. Aucune des pistes ne l’avait mené à son but. Même pas celle d’aujourd’hui. Pourtant, d’après sa source, Alliser se trouvait dans le quartier encore ce matin. Mais, comme à son habitude, la jolie blonde venait de rater le coche. C’était frustrant, décevant et décourageant. C’est pourquoi elle s’était posée quelques secondes afin de reprendre ses esprits.

L’histoire qu’elle partageait avec Alliser était bien plus complexe que cela. Il était peut-être l’assassin de ses parents, mais il était aussi la personne qui l’avait élevé, appris à se battre et à survivre. Il avait été son mentor, son ami, la seule personne qui comptait dans sa vie. Puis, il l’avait abandonné. S’il lui avait terriblement manqué pendant des mois, voire des années, depuis qu’elle connaissait la vérité, Veronika n’avait qu’une seule envie : lui faire payer la mort de ses parents. Il n’y avait plus de sentiments de manque, il n’y avait plus d’amour ni d’adoration, seulement de la haine. Une haine qui l’aveuglait presque. Depuis qu’elle connaissait la terrible vérité, elle était moins concentrée sur ses autres missions et n’était pas loin de faire des erreurs qui pourraient coûter la vie de ses coéquipiers lorsqu’ils étaient sur le terrain. C’est pourquoi il fallait qu’elle en termine rapidement avec cette histoire. Il suffirait de le tuer. Ce n’était pas la chose la plus dure, non le plus dur c’était de le retrouver. Enfin, Veronika en était persuadée. Mais elle ne savait pas qu’elle se trompait et que tuer la personne qui avait le plus compté dans sa vie ne serait pas si facile que ça.

Soupirant, la jolie jeune femme se releva en s’étirant. Une fois encore, elle allait rentrer bredouille. Descendant du muret, Veronika fronça les sourcils en entendant des bruits en contrebas. Dans une des ruelles, deux hommes s’avançaient vers un jeune adolescent d’un air menaçant. Elle écouta plus attentivement et comprit rapidement la situation. Ils faisaient partis de la Milice et le jeune adolescent venait de faire usage de ses pouvoirs pour jouer les héros et aider une femme qui s’était fait voler son sac à main. Veronika soupira de nouveau et se détourna, décidant que ce n’était pas son affaire.

« Stupide gamin ! »

Dit-elle après avoir fait quelques pas. Finalement, rattrapée par ses responsabilités et surtout sa sensibilité, elle quitta le toit par les escaliers de secours et se retrouva bien vite dans la ruelle, derrière les deux hommes.

« Vous n’avez pas mieux à faire ? »

Elle n’était pas du genre à jouer les héros, et à dire vrai, habituellement, elle ne se mêlait pas des histoires des autres. Mais ce pauvre gamin n’avait rien demandé à personne. Il avait juste eu la stupidité d’utiliser ses pouvoirs, peut-être même sans le vouloir et bien sur la milice s’était ramenée illico. Le problème, c’est qu’elle était toute seule. Ces deux hommes là, elle pouvait très bien s’en débarrasser, elle était assez agile pour ça. Mais ils allaient sûrement appeler des renforts et pour une fois, Veronika avait agi sans réfléchir et elle allait sûrement en payer le prix. Ne perdant pas de temps, la jeune femme désarma rapidement ses adversaires, profitant d’une brève seconde d’inattention de leur part.

« Va t’en ! »

Dit-elle à l’intention de l’adolescent. Cette fois ce fut un des hommes qui profita de cette brève seconde où elle se tourna vers le garçon pour lui assener un coup au visage. Sous le choc, Veronika vacilla mais resta debout, le goût du sang dans la bouche. Ca faisait mal, mais elle en avait vu d’autres. L’adolescent prit la fuite après quelques secondes d’hésitation, au grand soulagement de la jeune femme. Mais maintenant, c’était elle qui était dans le pétrin surtout que les renforts ne tarderaient pas à arriver.

crackle bones


Dernière édition par Veronika Ivanova le Jeu 28 Mai - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: What am I looking for? Mar 26 Mai - 19:11

Alliser esquiva un coup, puis un autre encore sans vraiment de difficulté. Un bras dans le dos ne lui servait, une main valide était amplement suffisante pour contrer son opposant. L'assassin saisit la cheville de l'homme alors que ce dernier tenta une frappe au niveau du visage, un simple mouvement du poignet suffit pour le mettre a terre. Alliser plaçant son pied contre la nuque du pauvre homme, ne tarda pas à lui briser les os le faisant taire à jamais. L'immortel s'inclina alors vers la victime et le fouilla, sortant une carte du Hammer de la poche. Les yeux du mutant brillèrent doucement sous la lueur faiblarde de l'éclairage de l'appartement, sa capuche le protégeant de toute identification. " Oh moins je suis au bon endroit..." Il ne tarda pas à retourner l'appartement, cherchant la moindre preuve de son appartenance à la branche pourrie de l'organisation. Mais rien de rien, il avait tué l'homme pour rien. Un type mort de plus sans raison valable, Alliser retira sa capuche et prit une bière dans le frigo. Puis tout en la buvant observa le cadavre étendu sur le sol. " Ne me fait pas ce regard accusateur ! Tu es juste au mauvais endroit au... Grand dieu voilà que je tape la discut' avec un macchabée. Je suppose que de l'autre côté, un sacré nombres de tes camarades m'attendent pour me souhaiter la bienvenue hein..."

Gorgées après gorgées, il termina la bouteille et s'étira pour reprendre son arc et partir de l'endroit, il referma la porte en silence et disparu dans la nuit. Qui d'autre qu'un immortel aurait pu avoir une rancune si tenace qu'il prendrait le risque de détruire une si puissante organisation par pur esprit de revanche, tout cela parce qu'un de leurs hommes avait tenté de le mettre en cage? Non l'assassin n'était pas un homme bien et loin de là même, sa seule bonne action demeura le sauvetage d'une enfant. Même les montres ont un code de moral, les femmes et les enfants ce n'était plus pour lui. Plus depuis qu'on lui ordonna de prendre une vie infantile par pur intérêt, il y a fort longtemps. Depuis tant ds siècles, tiraillé entre remords et pulsions meurtrières, l'ironie de Lucifer tentant de fuir l'enfer d'ont il fût le créateur. Veronika, oui sa petite Veronika le sauva durant un temps au moins. Lui offrant une forme de rédemption, pour lui sa vie sauvée compta tellement plus que toutes les autres prises. Elle lui souriait et une partie de lui pensait pouvoir devenir meilleur, prendre un autre chemin peut-être ?

Il su au moment où il tomba amoureux d'elle que son amour briserait la jeune femme, partir fût donc la seul solution pour lui donner une chance d'être heureuse et en paix. Pas un instant il ne perdit sa trace, la surveillant toujours. Etant alors le plus content des hommes en la voyant devenir une femme de conviction, luttant pour la justice. Satisfait de voir qu'elle ne serait jamais comme lui, il ne tarda pas à savoir pour sa découverte. Comment suivre la trace de quelqu'un vous traquant déjà ? Alliser lui aurait offert sa vie s'il avait pu, quand bien même il ne savait pas pour elle et sa mère au moment du contrat. Quand bien même il mit à mort chaque personne voulant du mal à l'enfant, pour elle il ne serait dés lors plus que le monstre assassins de ses parents. Un rôle qu'il accepta sans rien dire, trop occupée à le chercher partout. Jamais elle ne remarqua les traceurs sur elle, il était présent sur l'un des toits. L'observant après la fouille de l'appartement de l'agent du Hammer, juste une visite de plus.

Son coeur s'accéléra quand il pu la voir se battre pour un pauvre gamin mutant, c'est également presque malgré lui qu'une flèche fut tiré pour se loger droit dans la gorge de l'homme ayant frappé Veronika. L'autre agresseur retrouva son coeur percé par une autre pointe d'acier, s'écroulant à son tour sur le sol. Alliser sauta de toit en toit, s'arrêtant sur le plus bas du lot sa sombre silhouette se dressant au dessus de la belle le retrouvant pour la première fois. " Ainsi tu espère tuer un lion, alors que tu chute face à des moutons ?" il sauta pour atterrir non loin d'elle, parler d'une voix modifié pour les besoins de son identité secrète. " Pose moi la question qui te hante tellement, je ne dirais pas de mensonges... Je ne l'ai jamais fais..."

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 19/05/2015
autres comptes : /
crédits : Azrael
◮ points : 121


MessageSujet: Re: What am I looking for? Jeu 28 Mai - 15:25

What am I looking for?
Alliser & Veronika


Entrainée depuis son plus jeune âge, Veronika savait très bien se battre au corps à corps. Elle n’avait pas peur d’affronter ces deux miliciens. A vrai dire, elle pourrait facilement se débarrasser d’eux. Et d’ailleurs, elle avait plutôt intérêt à le faire rapidement avant que les renforts arrivent et que la situation devienne plus délicate. Malheureusement pour elle, Veronika avait eu la stupidité d’avoir une seconde d’inattention, de baisser sa garde un court moment pour s’adresser au jeune mutant et lui intimer de s’enfuir. L’un des deux hommes en avait alors profité pour lui assener un coup au visage. La jeune femme en avait un peu perdu l’équilibre et avait senti le sang dans sa bouche, mais rien de bien méchant. Des coups, elle en avait déjà pris, des centaines de fois. Mais Veronika n’était pas douillette. Elle avait appris à vivre avec la douleur et à ne pas en être l’esclave. C’était aussi ce qui faisait sa force. Et puis, pour être agent du terrain au SHIELD, il ne valait mieux pas se plaindre à chaque coup pris sinon il valait mieux changer de vie.

A présent face à ces deux hommes, Veronika prit appui sur ses jambes et s‘approcha du premier homme pour lui régler son compte, tout en gardant un œil sur le deuxième qui essaierait de la mettre à terre avant qu’elle n’y arrive. Son arc dans le dos avec son carquois, la jeune femme n’avait pas l’intention de s’en servir contre ces deux miliciens. Il est vrai qu’elle aurait pu rester sur le toit et agir d’en haut mais elle ne voulait pas gâcher ses flèches pour eux. Et peut-être aussi qu’elle avait besoin de se défouler et d’évacuer cette frustration qu’elle ressentait à cause de sa traque qui ne menait à rien. Elle possédait aussi une arme à feu, mais c’était vraiment en cas de dernier recours, si elle n’avait plus le choix.

Alors qu’elle était prête et qu’elle s’élançait vers son adversaire, Veronika se stoppa net dans son geste lorsque la gorge du milicien fut transpercée par une flèche. Le deuxième reçut une flèche en plein cœur avant qu’il n’eut le temps de réagir ou de prendre peur pour sa vie. Figée, la jeune russe regardait les corps des deux hommes tomber à terre. Elle mit quelques secondes à réagir et à lever la tête vers les toits pour voir d’où venaient ces flèches. Son cœur rata un battement lorsqu’elle entendit une voix résonner derrière elle, en hauteur. Cette voix elle ne la reconnut pas puisqu’elle était modifiée. Mais elle comprit rapidement qui était son « sauveur », elle avait reconnut ses flèches d’acier. Veronika fit alors volte face et se retrouva face à lui.

Un million de sentiments et de pensées se mélangèrent alors. Elle l’avait traqué pendant des mois sans jamais le trouver et voilà qu’il se présentait à elle si simplement et si ridiculement. Cela faisait six ans qu’elle ne l’avait plus revu, six ans qu’il l’avait lâchement abandonné. Son mentor, son frère, son père spirituel lorsqu’elle était plus jeune. Mais un simple assassin à ses yeux désormais. Elle sentit la rage et la haine envahir son cœur et son corps alors que des larmes lui montaient aux yeux. Mais elle ne pleurerait pas. Pas devant lui. Elle resterait forte quoiqu’il arrive, pour ses parents. Mais, malgré elle, ses mains tremblaient, son corps tout entier était crispé. Laissant la haine prendre le dessus sur tous les autres sentiments, car c’était tellement plus facile, Veronika s’empara de son arc rapidement, puis d’une flèche et tira. La première vint se loger dans l’épaule d’Alliser, tandis que la deuxième se logea dans sa jambe et enfin la troisième dans son abdomen. Il était immortel, Veronika le savait très bien. Mais si son carquois avait été rempli, elle l’aurait vidé sur lui jusqu’à ce que sa rage se calme. Tremblante, elle resta face à lui, les larmes parsemant ses yeux.

« Pourquoi ?! »

Elle devait le tuer, mais elle devait aussi comprendre pourquoi il avait fait cela. C’était presque un cri de désespoir. Pourquoi avait-il tué ses parents ? Pourquoi l’avait-il gardée en vie, protégée et élevée ? Pourquoi lui avait-il menti toutes ses années ? Pourquoi l’avait-il abandonné ? La gorge serrée, Veronika fut incapable de poser toutes ces questions. Elle aurait tant aimé se montrer forte et insensible face à lui mais la jeune russe était en train de perdre tout contrôle sur ses pensées et sur son corps.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: What am I looking for? Ven 29 Mai - 21:11

Alliser grogna à chaque nouvelle pointe déchirant sa peau, ne reculant que de quelques pas quand le calvaire se termina enfin. Il s'accroupit alors en soufflant fort, retirant les flèches lui causant tant de douleur. En se redressant alors il laissa tomber les bouts de bois sur le sol, les plaies se refermèrent sur l'instant. L'immortel ôta l'appareil autour de la nuque pour abaisser ensuite son capuchon, laissant apparaître son visage. Du noir lui entourant les yeux, ainsi qu'une barbe de quelques jours achevant de lui donner un air plus sombre et dur. " Je n'étais qu'un enfant tout comme toi, quand des templiers ont égorgés ma famille. Quand ma vie fut prise dans le lot, j'ai pleuré également durant des jours. Prisonnier dans les ruines de notre habitation, voyant ma grande soeur... Enfin son cadavre pourrir lentement jour après jour. J'ai demandé... Pourquoi Dieu ? Pourquoi prendre leurs vies et non la mienne ? Voilà que vint la réponse: tout le monde s'en branle de ta misérable peine. La justice n'existe pas aux yeux des gens...."

Il saisit son arc et tira une flèche sur elle, brisant la corde de son arc. La suivant déchira la sangle du Carquois contenant les flèches, sans lui laisser le temps de comprendre. Alliser saisit une balle qu'il éclata sur le sol pour produire un flash et de la fumée, de nulle part la demoiselle fut percutée par le bois de l'arc du mutant s'écrasant contre son visage, quelques secondes plus tard un coup de genoux la repoussant contre un mur avec violence. " La justice Veronika c'est quelque chose de personnel ! Tu la veux ? Alors vient et réclame la petite..." Il laissa les os de sa nuque produire un craquement puis s'écarta d'elle alors, le regard sur de lui. Comment aurait-il pu lui dire les atrocités commise par son père ? La vente de jeunes filles comme esclaves, les meurtres ? Il serait plus facile pour elle, de haïr un homme bien vivant plutôt qu'un fantôme.

Elle saisit le mollet de l'assassin quand il passa proche d'elle, ensanglantée et tremblante elle le bloqua avec le peu de force lui restant. Alliser pu voir les yeux de la femme devenir d'un blanc éclatant, ce qu'elle lui prononça comme parole lui glacèrent le sang alors. " Sauve ma fille Alliser ! elle te maudira, te chassera et te tueras, mais quand le temps viendra elle te sauveras..." Elle toussa à plusieurs reprises et s'éteignit à jamais, sa mère était une mutant ayant pu voir l'avenir ? Jamais l'immortel ne le su vraiment, pourtant il trouva bel et bien une enfant endormie dans la voiture en ruine. Il l'emporta avec lui alors qu'au loin les sirènes approchaient du lieu de l'accident, que pourrait bien faire un monstre au jour où on l'expulse pour la première fois dans la lumière ? il se débat, hurle et voit enfin tout le mal qu'il a causé, il souffre et regrette. Alors devant lui à terre, Alliser repensa aux mots étranges de la mère de l'archère.  

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 19/05/2015
autres comptes : /
crédits : Azrael
◮ points : 121


MessageSujet: Re: What am I looking for? Dim 31 Mai - 11:01

What am I looking for?
Alliser & Veronika


Les poings serrés, le regard mauvais, Veronika fixait Alliser qui était à présent à terre dû au choc des trois flèches qu’il venait de recevoir. Si elle savait qu’il ressentait la douleur, ce n’était pas suffisant aux yeux de la jeune femme. Ce n’était rien comparé à ce qu’elle avait ressenti lorsqu’elle avait appris qu’il avait tué ses parents. Elle ragea intérieurement en le voyant enlever les flèches une par une alors que les blessures se refermaient aussitôt. Ce n’était pas juste du tout. Puis, il se releva et lui fit face. Il ôta alors sa capuche, révélant son visage. Il n’avait pas changé. Si ce n’est ce regard un peu plus sombre… ou était-ce dû au maquillage noir entourant ses yeux ?

Veronika fronça les sourcils lorsqu’il prit la parole. Elle serra la mâchoire en l’écoutant parler. Elle s’en foutait de ses misères, de son enfance et du malheur qu’il avait pu ressentir un jour. Ses paroles ne la touchaient pas, elle ne les entendait pas vraiment d’ailleurs. Et, avant qu’elle n’ait pu réagir ou rétorquer, une flèche vint briser la corde de son arc et une autre la sangle de son carquois. La jeune femme fit un pas en arrière sous la surprise. Puis, tout s’enchaina très vite. De la fumée, une vive douleur au visage et à l’abdomen alors qu’elle se retrouvait plaquée contre le mur avec violence. Elle en eut le souffle coupé sur le coup, alors qu’il lui disait de venir réclamer sa vengeance. Pour la première fois depuis son apparition, la jeune femme planta son regard dans le sien. Un regard noir et rempli de haine.

« C’est ta justice à toi de prendre des milliers de vies pour venger ta famille ? Tu es pitoyable Alliser. »

Elle se dégagea du mur, ignorant la douleur à son visage dû au coup qu’il lui avait assené. Cette douleur physique était bien moins vive que celle causé par ces retrouvailles. Elle lui donna une simple gifle, ça c’était pour la forme. Puis elle attaqua plus fort avec un coup de coude en pleine mâchoire. Elle enchaina avec un coup derrière le genou à l’endroit sensible pour lui faire plier la jambe et qu’il se retrouve à terre. Il l’avait entraîné pendant des années, ils se connaissaient par cœur au combat. Veronika le savait mais elle ne pensait qu’à lui faire mal, qu’à le mettre à terre pour enfin finir avec lui. Puisqu’il ne semblait pas enclin à lui apporter les réponses qu’elle attendait, elle passerait directement à l’étape suivante : sa mort. Peut-être que le faire souffrir avant la soulagerait un peu… C’est pourquoi elle lui assena un deuxième coup au visage avant de sortir son arme à feu et de la pointer sur lui.

« J’aurais préféré que tu me tues en même temps que tu as tué ma mère et mon père. »

Dit-elle d’un ton glacial avant de tirer sur Alliser. Cette fois, il aurait bien plus de mal à ôter la balle de son corps et la douleur serait présente plus longtemps.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: What am I looking for? Mer 3 Juin - 18:47






she walked among vipers and none would bite her.
   feat. Alliser & Veronika

© EMAINE
" J 'ai passé du temps... Du temps à mordre ta famille tu sais ? J'ai vu combien ta mère aimait te prendre contre elle pour que tu t'endorme, sa façon de sourire rassurée de te sentir respirer. J'ai vu ton père t'apprendre l'alphabet, t'offrir ce ridicule ourson rose... J'ai vu ton père abattre un père devant son fils, car l'homme lui devait de l'argent..." Alliser grogna et un bruit métallique se fit entendre sur le sol quand la balle y tomba alors, l'immortel demeura à genoux. Ne voulant pas faire plus de mal à sa petite Veronika, il déglutit lentement et avec peine pour poursuivre. " C'est dur à entendre pour toi, mais ton père était un monstre de la pire espèce. Je ne te dirais pas le reste sur lui, il savait que son heure était proche. Vous ne deviez pas être la, pas sur cette route avec lui... Ta mère n'aurait pas dû mourir, sa mort n'était en rien de la justice..." Le mutant se releva doucement, posant ses mains sur l'arme à feu, la baissant doucement alors. Il fit un sourire à son ancienne apprentie, repliant son arc pour le mettre dans son dos. " Tu pourras me tuer un autre jour, pour l'heure tu dois connaitre tes parents. Toutes les choses qu'un dossier ne dit pas, toi qui désir tant mourir... Tu devrais savoir qui me confia ta protection..."

*** Flasback ***

" Il ne fallait pas prendre notre patience, pour une permission de défiance monsieur Borden..." Suspendu comme un cochon, le pauvre assassin étant, semble t-il en mauvaise posture. Devant lui tout le gratin de la mafia russe, ils avaient beau le frapper. chaque bleus où blessures disparaissaientt immédiatement, des heures que les hommes voulaient savoir ou était la petite fille de l'ancien parrain. Pourtant la douleur ne débrida pas les lèvres de notre ami, qui continua à sourire de plus belle alors. " Il ne faut pas prendre ma capture comme une victoire... Après tout l'ensemble de ceux qui veulent la petite morte, sont dans cette même pièce. Je ne suis pas ici avec vous... Vous êtes ici avec moi..." Il entoura alors les chaînes autour de ses poignets, les balles lui perçant la tête ou la poitrine le ne stoppant pas dans son entreprise. Une fois proche du plafond, Alliser relâcha son emprise et briser les boulons de ses liens durant la chute avec l'aide de son poids, pour finir ensuite comme un bout de pain tout sec. " Sauve la... Sauve la... SAUVE LA !!!!!!!!!!!!" Les dernières paroles d'une mère mourante, il fonça alors sur l'unique sbire assez idiot pour demeurer dans la salle de torture lui brisant la nuque d'un geste brusque. D'un coup de pied puissant il défonça les portes sur son chemin, tombant nez à nez avec une horde entière d'hommes en armes chacun pointant son flingue sur lui. " Je vais apprécié de vous voir mourir les petits !" Dit-il en fonçant avec détermination sur l'ensemble de la troupe.

*** Fin Flashback ***

Il mena alors alors la jeune femme dans son appartement, celui qu'elle tenta en vain de localiser. depuis si longtemps, il posa son arc sur un sorte de présentoir. D'autre s'y trouvant déjà, du plus perfectionné au plus simpliste et ancien. Un appartement assez grand et luxueux au coeur même de Manhattan, tout s'alluma alors seul. Oui l'argent permet des folies qui ne servent à rien, il ouvrit le frigo et prit deux bières, les posant sur le comptoirs de la cuisine. " Tout ce temps je savais ou tu étais, tu n'avais aucune chance de m'avoir..." Alliser porta sur elle un regard très attentif, il ne pouvait pas fuir éternellement de toute façon.

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 19/05/2015
autres comptes : /
crédits : Azrael
◮ points : 121


MessageSujet: Re: What am I looking for? Ven 5 Juin - 22:30

What am I looking for?
Alliser & Veronika


L’arme encore pointée sur Alliser, Veronika ne le quittait pas du regard, ne perdant pas une miette de la moindre douleur qu’il pouvait ressentir, causée par la balle qu’elle venait de tirer. Sans surprise, le projectile finit par sortir de la peau de son ancien mentor. Elle rebondit sur le sol, alors qu’Alliser avait déjà repris la parole. Il évoquait des souvenirs de son enfance, des souvenirs qu’il n’aurait même pas dû connaitre. Veronika comprit très vite qu’il les avait espionnés des semaines, voire des mois avant d’agir. La jeune russe se souvenait très bien des étreintes de sa mère. Elle s’était toujours sentie en sécurité avec elle. Et elle s’était toujours sentie être spéciale aux yeux de son père. Veronika revivait ces instants au même moment où Alliser les décrivait. Puis tout vira au noir lorsqu’il commença à parler de son père comme un assassin.

« Non, tu mens… »

La jolie blonde refusait que son paternel soit un homme mauvais capable de tuer quelqu’un juste parce qu’il lui devait de l’argent. Non, c’était impossible. Son père avait été un homme bien, qui lui avait appris beaucoup de chose. Elle l’avait toujours admiré et trouvé si intelligent et cultivé… Et voilà qu’il enchainait sur le fait qu’elle-même et sa mère ne devaient pas se trouver là, lorsqu’il avait tué son père. Veronika ne bougea pas. Ces quelques paroles avaient déjà eu l’effet d’une bombe sur la jeune femme. Elle pleurait encore la mort de ses parents. Elle n’avait jamais fait leur deuil, elle ne le pourrait pas, tant que celui qui l’avait élevé toutes ces années était vivant. Mais ces quelques révélations l’avaient presque vidé. Elle avait tellement envie de pleurer, de laisser sortir toute cette douleur et cette rage. C’est pourquoi elle n’opposa aucune résistance lorsqu’Alliser posa la main sur l’arme pour l’abaisser. Veronika baissa les yeux, désorientée. Elle les releva lorsqu’il lui promit finalement les réponses qu’elle attendait. Qui donc lui avait confié sa protection, de quoi parlait-il ? La jeune femme resta un instant immobile avant de finalement ranger son arme. Devait-elle le suivre ? Après tout, sa traque était finie puisqu’elle l’avait retrouvé. Elle n’avait pas d’autres choix que de venir avec lui pour enfin connaître la vérité. Ramassant alors son carquois et son arc, elle lui emboita le pas.

Elle l’avait traqué depuis tellement longtemps, et voilà qu’il l’emmenait chez lui, si simplement. Et son repère n’était pas ce que Veronika aurait pu imaginer. Non, c’était un appartement en plein cœur de Manhattan, luxueux, grand et classe. La jeune femme ne put s’empêcher d’observer l’habitation. Il avait une collection d’arc impressionnante, ce qui n’était pas étonnant pour le meilleur archer du monde. Contrairement à lui, Veronika ne posa pas son arc, ni son carquois. Elle préférait rester armée, au cas où. De même, elle n’en voulait pas de cette bière qu’il sortait comme s’ils fêtaient la retrouvaille entre deux bons amis. Elle n’oubliait pas son but. Essayant de rester impassible, la jeune russe ne put s’empêcher d’arquer un sourcil lorsqu’il lui avoua qu’il n’avait jamais perdu sa trace depuis tout ce temps. Cela la ramena au jour où il l’avait simplement abandonné, livré à elle-même alors qu’elle ne souhaitait qu’une chose : rester avec lui.

« Pourquoi m’avoir abandonné si c’est pour continuer à me suivre ? »

Plongeant son regard dans le sien, Veronika avait besoin de réponse. Elle avait besoin de comprendre pourquoi il l’avait laissé, pourquoi il lui avait menti toutes ses années. Et désormais, elle avait besoin de connaitre la vérité sur son père.

crackle bones


Dernière édition par Veronika Ivanova le Jeu 11 Juin - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: What am I looking for? Dim 7 Juin - 21:02






she walked among vipers and none would bite her.
   feat. Alliser & Veronika

© EMAINE
" Pourquoi devrais-je mentir ? tu ne peux rien contre moi de toute façon, tu désires des réponses à des questions qui te hantent depuis toujours. Tu es comme une enfant née abandonnée, qui découvre le vrai visage de ses parents. Tu as idéalisé deux personnes, qui au final ne furent rien de plus que des déceptions pour le monde autant que pour toi. Ton père voulait une meilleure vie pour toi, cela passait par sa mort et il le savait !" Alliser tapa alors d'un coup puissant sur le comptoir pour faire valoir encore plus son propos, le père de la jeune russe n'était rien d'autre que le même genre que notre mutant. Un jour où l'autre la vie d'avant nous revient et on replonge, combien de temps avant que sa fille ne poursuive le même chemin ? La mère de Veronika l'avait su, mutante pouvant voir l'avenir. Cette dernière avait probablement vu la future tentative de meurtre, cependant pas un instant elle n'en souffla mot à son époux. Alliser y songea toujours depuis, mais une partie de lui su que c'était la mère de Veronika qui avait commandité le meurtre. L'ultime geste d'une mère pour sauver son enfant de son terrible futur en demeurant avec son père, le mutant termina d'une traite sa boisson alors.

" Tu n'étais rien de plus qu'une mission au départ, une petite chose d'ont je ne savais pas quoi faire. Je n'étais rien de plus que le pire des hommes alors, quelques jours après ta récupération tu es tombée malade. Le destin m'offrait une chance de te laisser mourir, prendre cette vie hors de ma responsabilité. J'ai pris soin de toi, tu as vite guéris, j'ai vu l'espoir dans ton regard. Egoiste, je ne voulais pas le voir disparaitre de ma vie..." Son mentor lui avait dit un jour que plus l'on aimait de gens, plus faible nous étions, que représente le devoir face au sourire d'une femme, une mission face à des bras aimants ? être immortel vous prend lentement tout ce que vous pouvait aimé, ne laissant que du vide et de la solitude sans fin. Oui Alliser trouva une balance en la personne de Veronika, une porte de sortie pour une vie de meurtres. Peut-être songea t-il même un temps à trouver un remède pour sa mutation, devenir vieux et grincheux à ses côtés. Ressentir la peur de mourir, la peur d'être vivant juste une fois.

" J'ai réalisé à quel point j'avais besoin de toi, plus personne ne te chasse toi. Mais moi j'ai toujours des milliers d'ennemis après moi ! Je ne peux pas mourir, mais toi oui. je me suis pris à rêver d'une maison tranquille, d'une voiture avec un siège d'enfant. Je devais partir et laisser mourir ce rêve absurde une fois pour toute, ma mission était de prendre soin de toi, elle n'aura de fin qu'à ma mort pas avant..." L'homme était alors sûre de lui, cette femme aurait toujours le don de le changer en héros d'un claquement de doigt. Il saisit la bouteille non touchée par la russe pour la remettre dans le frigo alors, son point était désormais fait. Au moins maintenant elle saurait les choses ne pouvant plus clamer l'ignorance comme excuse pour sa quête de vengeance, il espérait juste qu'elle tourne la page et vive une vie normale. Qui sait un jour la voir devant une école avec une petite lui ressemblant, cela serait sans doute la plus grande satisfaction pour lui de la voir enfin pleinement heureuse.

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 19/05/2015
autres comptes : /
crédits : Azrael
◮ points : 121


MessageSujet: Re: What am I looking for? Jeu 11 Juin - 22:33

What am I looking for?
Alliser & Veronika


Il la suivait depuis tout ce temps. En y repensant de plus près, Veronika aurait du s’en douter. Mais cela ne changeait rien aux faits. Pour elle, il l’avait abandonné il y a de cela six ans. Alors, effectivement, elle ne pouvait rien contre lui pour le moment car il était immortel. Mais le tuer n’était pas impossible, c’était simplement difficile, fastidieux et laborieux.

« La seule déception que j’ai connu dans ma vie c’est toi. »

Ses parents n’avaient jamais été des déceptions. Ils lui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes jusqu’à ce qu’ils meurent. Ils avaient toujours été là, ils avaient toujours pris soin d’elle. Veronika n’avait jamais manqué de rien. Elle était petite lorsqu’ils sont morts, mais les souvenirs restaient gravés dans sa mémoire. Et elle se souvenait de leur amour, de leur intention, et de leurs regards. Quoique dise Alliser, il ne pourrait jamais lui enlever cela. Et le coup de poing qu’il porta sur la table ne fit même pas trembler la jeune russe. S’il voulait l’impressionner, c’était raté. Et la mort de son père ne changeait rien à sa vie actuelle car elle ressentait toujours cette tristesse, et cette envie de vengeance. Elle était capable de tuer pour y arriver et elle doutait que son père aurait voulu cela d’elle.

Veronika écouta la suite de ce qu’avait à dire Alliser. Il lui révéla qu’elle n’avait été qu’une mission au départ, sans importance, et qu’au final, il avait décidé de prendre soin d’elle parce qu’elle représentait pour lui un espoir. La jeune femme détourna le regard en serrant la mâchoire. Elle resta silencieuse un instant. Qu’était-elle pour lui au final ? Un moyen rédempteur de tous les crimes qu’il avait commis par le passé ? Et une fois qu’il avait eu sa dose d’espoir, il la laissait simplement, sans se retourner ? La jeune femme n’eut pas le temps de se poser plus de questions qu’Alliser reprenait déjà la parole. Veronika planta à nouveau son regard dans celui de son ancien mentor.

Elle ne comprit pas tout de suite ce qu’il disait. Il avait besoin d’elle. Très bien, mais il était tout de même parti. Veronika avait toujours eu besoin de lui, de l’avoir constamment à ses côtés. Elle se souvenait, ce jour où elle avait reçu son diplôme à l’université. Elle se souvenait avoir parcouru la salle du regard, espérant qu’il soit là, assis au dernier rang, en train de l’applaudir et de la regarder avec fierté. Mais il avait brillé par son absence, la rendant encore plus malheureuse. A chaque tournant de sa vie, elle avait espéré qu’il réapparaisse. Il avait fallu qu’elle se retrouve seule face à deux miliciens pour qu’il se montre. Pourquoi à ce moment précis ? Elle n’en savait rien. Elle savait juste que c’était trop tard. Et voilà qu’il parlait de maison, et de siège d’enfant. Ils ne se l’étaient jamais dit. Veronika ne lui avait jamais avoué qu’elle était tombée follement amoureuse de lui et qu’elle ne le voyait plus comme un grand frère. Leurs regards, leurs gestes, rien n’était trompeur, et pourtant rien n’avait été dit clairement. Et puis ils ne s’étaient plus revus. Ce rêve absurde comme il le disait, elle l’avait eu aussi. Elle s’était imaginée passer le reste de sa vie avec lui. Un duo d’archers brillants combattant côte à côte face à leurs ennemis. Mais il ne lui avait pas laissé cette chance. Parce qu’elle était mortelle.

Silencieuse, Veronika accusait le coup. Cette révélation, elle aurait aimé l’entendre plus tôt. Elle l’avait tellement aimé… Mais il était clair, il avait rejeté cette vie en la repoussant. C’était dur à entendre, même après toutes ces années.

« Je ne veux pas que tu prennes soin de moi. Je n’ai plus besoin de toi. Je veux seulement que tu me parles de mes parents. Dis-moi la vérité. Je veux tout savoir. »

Sa voix était froide et à peine tremblante. Veronika ne savait pas elle-même comment elle réussissait à se contrôler alors que les paroles d’Alliser l’avaient touché. Mais ce n’était pas le moment de craquer. Elle était une femme forte et déterminée. Elle voulait tout savoir de son père, quitte à ce que cela ternisse l’image qu’elle avait de lui.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: What am I looking for? Mar 16 Juin - 21:13

" Je suis ta déception ? J'ai pris soin de toi depuis ta plus tendre enfance, je savais qu'une fois grande tu serais formidable, brillante. J'ai fais de toi une combattante, mais tu as fais seule de toi une personne meilleure, que moi ou bien tes parents ! Mais quelque part en route tu es devenue cette femme faible pensant qu'une revanche serait de la justice. Tu essayes de me tuer, tu oublies mes leçons sur le fait de prendre une vie changeant à jamais une personne. J'ai brisé ta vie moi ? C'est trop facile de tout me mettre sur le dos, j'ai pris la vie des gens de ta famille ouais. Mais en rien mes pêchers n'excusent les tiens Veronika, Tu es la seule vraie déception dans ta vie, toi devenant le pâle reflet de ma regrettable personne au lieu de prendre le route et suivre un meilleur chemin..."

Alliser soupira doucement en levant les épaules de dépit, aucun mot n'aurait pu décrire avec justesse la peine inscrite dans son coeur en voyant la déchéance de cette femme si prometteuse. Quand parfois une épreuve vous tombe dessus, une grave et atroce. Il ne reste que deux choix possibles, ou cela vous pousse à combattre les ténèbres révélant votre lumière si brillante et forte. Ou au contraire ce moment difficile vous enfonce dans l'obscurité la plus terrible, alors l'âme pense que s'abandonner à cette ombre lui donnera la force de détruire ce qui la ronge. L'immortel baissa le regard, ne pouvant plus voir celui de la demoiselle, il contourna le comptoir de la cuisine. Laissant courir ses doigts sur le marbre noir et froid, marchant lentement vers la vitre immense lui offrant une vue lointaine sur la ville aux mille couleurs.

Alliser croisa les bras et conserva son attention sur l'extérieur sombre plongé dans la nuit, il ne ferait pas entendre raison à cette fille. Aussi têtue que lui et il le savait bien par sa faute il faut bien le dire, il n'y avait aucun argument de toute façon. Pourquoi d mauvaises choses arrivent à de bonnes personnes ? " Tu veux tout savoir sur tes parents ? Cette vérité va détruire ta vie sans retour possible, tu estimes souffrir ? Tu crois comprendre la douleur ? Il est hors de question que je te laisse te blâmer pour les crimes du passé d'autres personnes de ton sang..." Qui mieux que lui pourrait comprendre cela, lui qui infligea tellement de souffrance dans ce monde ? Il grogna alors doucement en respirant indiquant à la jeune femme qu'il était temps de partir pour elle.

*** Flashback ***

L'entrepôt était sombre et le sol couvert d'une épaisse couche de poussière, le moindre pas en soulevant une grande partie alors. Alisser portant un t-shirt usé par le temps probablement, devant lui une enfant devenant à peine une adolescente. La pauvre tremblante à cause du froid régnant en cette période de l'année, tournant autour d'elle le mutant fit craquer ses poignets à plusieurs reprises. " Il reste encore un membre de ta famille en vie, cette médiocre et petite gamine prisonnière de la voiture. Je peux voir chaque jour sa peine, l'entendre quand elle pleure loin pense t-elle de mes oreilles. Cette enfant est perdue et trop faible pour apprendre à survivre...

Je vais devoir la faire disparaitre...."
A ces mots il s'avança vers Veronika et lui donna une claque l'écrasant au sol sous la force du coup, la prenant ensuite par la nuque pour qu'elle se relève sans plus attendre. La soulevant plus encore en faisant quitter terre à ses pieds, il pouvait prendre la vie de l'humaine à tout moment. " Hurle va y ! Voyons voir qui viendra au secours de cette fille la ! "
Alliser lui prodigua un coup vraiment violent dans la poitrine, lui brisant en partie l'os de la cage thoracique, une pointe perçant doucement et à chaque battement le coeur de la belle petite. Chaque instant lui retirant doucement un peu plus de vie et de force, il la lâcha sur le sol écoutant la respiration racleuse et difficile de la pauvre victime. il posa un genou à terre et l'observa alors tout proche de son visage. L'agonie lente, ne laissant que peu de temps à cette frêle personne. " Peut-être y a t-il des licornes ainsi que ta famille de l'autre coter, ou peut-être rien ! Tu désires le savoir maintenant jeune femme sans peur ?"

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 19/05/2015
autres comptes : /
crédits : Azrael
◮ points : 121


MessageSujet: Re: What am I looking for? Ven 19 Juin - 12:13

What am I looking for?
Alliser & Veronika


Tu es la seule vraie déception dans ta vie, toi devenant le pâle reflet de ma regrettable personne au lieu de prendre le route et suivre un meilleur chemin..."  Non, ce n’était pas vrai. Veronika n’était pas déçue de ce qu’elle était devenue. Elle avait réussi à s’en sortir sans lui, à avoir son diplôme à l’université et à intégrer le SHIELD. Il était vrai qu’elle nourrissait cette vengeance envers lui depuis qu’elle connaissait la vérité, mais elle ne la considérait pas comme une faiblesse. Tout ce qu’elle avait toujours souhaité, c’est d’être aussi forte que lui, que ce soit au combat ou mentalement. C’est vrai, elle l’avait toujours admiré et prit comme modèle. Mais c’était légitime puisqu’elle n’avait connu que lui. Lui seul l’avait élevé et appris à vivre. Il ne pouvait pas la blâmer de vouloir lui ressembler. Elle était devenue ce qu’il avait fait d’elle. Et malgré le fait qu’il l’ait abandonné, elle n’avait jamais cessé d’être comme lui.

Veronika fronça les sourcils en voyant qu’Alliser baissait finalement les yeux. Elle le suivit alors du regard, tandis qu’il s’éloignait pour se placer devant la vitre de son appartement qui semblait lui offrir une vue imprenable sur la ville. Le geste qu’il fit pour lui indiquer de partir eut le don de faire remonter la colère de la jeune russe. Il lui avait promis des réponses et voilà qu’il lui faisait comprendre qu’il était temps de partir. Se moquait-il d’elle ?

« Tu m’as fait venir ici pour me raconter toute la vérité. Alors arrête de faire le lâche et parle une bonne fois pour toute. Je ne suis plus ce petit être fragile qui pleurait en cachette pour que tu ne m’entendes pas. Je peux tout entendre. »

Quoiqu’il en soit, elle ne partirait pas. Si elle l’avait suivi, ce n’était pas pour entendre qu’elle était fragile et qu’elle avait sombré dans la vengeance. C’était pour connaître toute la vérité sur son père. Elle était prête à le voir différemment, du moins c’est ce qu’elle pensait.

« Parle ! »

Dit-elle d’un ton un peu plus ferme, commençant à perdre patience. Alliser avait le don de l’énerver et de la mettre hors d’elle. Il avait toujours eu le don de la pousser en dehors de ses limites. Elle se souvenait très bien des entrainements qu’elle avait endurés avec lui lorsqu’elle lui avait demandé de lui apprendre à se battre. Il ne l’avait jamais épargné. Veronika avait frôlé plusieurs fois la limite entre la mort et la vie. Elle avait souffert mais il l’avait rendu plus forte, elle le savait. Ces entrainements avaient été intenses, douloureux mais ils n’avaient pas servi à rien. La jolie russe se souvenait particulièrement d’une séance où Alliser lui avait brisé l’os près de son cœur, faisant de chaque respiration une torture sans non. Et pourtant, elle avait encore résisté, se laissant aller à sa peine et sa douleur avant de prendre la parole dans un murmure pour lui dire ce qu’il voulait entendre. Qu’elle n’était plus cette petite fille qu’il avait trouvée dans la voiture. Silencieuse et pensive, Veronika revivait la scène. Finalement, cette petite fille existait toujours au fond d’elle. Elle était réapparu lorsqu’elle avait appris la vérité sur l’assassinat de ses parents.



crackle bones

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: What am I looking for? Ven 26 Juin - 23:32

" Tu sais un jour un couple sovétique a un bébé, mais le père violent quitte vite la maison. Alors il ne reste que la mère, une femme solide comme on en fait plus. Elle bosse 50h par semaine pour la moitié d'une payse miséreuse, la femme fabrique des balles dans un alliage particulier. Les produits intoxiques l'ouvrière et elle meurt quelques jours avant le coeur de l'hiver russe, le gamin seul au monde. Tue son voisin un soldat de l'armée, pour lui prendre son flingue et les quelques boites de conserves en stock sous un lit. Survivre demande parfois de faire des choses atroces, alors les crimes prennent de l'ampleur et dans la glace le reflet devient différent, plus dur je dirais. Il y a tous les crimes de ton père sur une clé usb, c'était un marchant de mort, un bourreau ce qu'il devait être pour demeurer vivant dans ce monde. Tu es née dans le sang, le fruit d'un démon ma petite....la clé se trouve dans le tirroir à ta droite...Ensuite tu connais la sortie"

Pas un regard de plus pour elle, il avait lutté jusqu'au bout pour ne pas lui offrir une vérité d'on il savait qu'elle serait pour elle difficile à entendre ou pour le coup à lire. Il la laissa prendre ce qu'elle voulait tellement avant qu'il n'entende des pas vers la porte menant à l'extérieur de l'appartement, il tourna à peine sun visage en s'adressant à elle. " si tu cherche à me buter à la fin de ta lecture sonne cela t'empêchera de détruire des choses inutiles dans mon appartement..." Il reporta son regard sur la ville, c'est drôle de voir combien un ensemble de bêton et de verre peut habrîter autant d'êtres différents. L'immortalité demeurant tout de même une chose bien plus rare encore, une fois seul dans l'appartement il laissa à sa nuque le soin de craquer un coup sec.

passant une bonne partie du reste de la nuit en silence autour de sa bouteille et d'un verre se remplissant de doses d'alcool encore et encore, terminant de dormir sur le canapé ce n'est que bien plus tard dans la matinée suivante qu'il émergea avec peine. il prit une longue douche et enfila un costume accompagné d'une belle cravate de même couleur, glissant l'étui de son arme à sa ceinture, il s'observa dans la glace et fronça les sourcils. Quoi que fut la suite avec Veronika, il devrait en attendant poursuivre son ambition à lui, prendre en chasse ceux le chassant.

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: What am I looking for?

Revenir en haut Aller en bas

What am I looking for?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
like a freakshow ::  :: ARCHIVES DE LAF 1.0 :: rps-