Partagez|

ARTY + introduce a little anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
messages : 123
arrivé(e) le : 18/05/2015
pseudo : algophobia_
autres comptes : x
crédits : seashell (avatar).
◮ points : 40
what's wrong with a little chaos ?


MessageSujet: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 1:10

Artemisia Jane Donovan
all monsters are human
   
◮ surnom : très peu de gens l'appellent artemisia. c'est long et pompeux. on le dit deux/trois fois puis on est vite gavé. c'est âcre dans la bouche. comme les cendres et la mort. alors les gens l'appellent arty. c'est plus rapide et plus clair. c'est limpide, tout l'opposé de ce qu'elle est. mais c'est assez drôle, ces deux petites syllabes acidulées qui la font aisément passer pour la gentillesse et la simplicité personnifiées.  ◮ âge : vingt-cinq ans d'une vie trop fade qui a enfin trouvé son but ultime dans la perspective d'évincer pour de bon l'inconnu, le différent et l'étrange. une utilité bienvenue après des années d'errance. de grands projets pour un avenir auquel elle veut croire. pas un avenir façonné dans la bonté, sans aucun doute. elle ne se leurre plus depuis longtemps au sujet de la cruauté humaine puisqu'elle est en quelque-sorte l'un de ses instruments. elle rêve juste d'un avenir radical ou tout serait bien rangé à sa place, enfin. ◮ origines : américaine pure souche. parents américains. elle a vu le jour à chicago puis a déménagé à new-york à l'âge de quinze ans et n'a pas bougé depuis. ◮ emploi : agent de terrain de la milice anti-mutants ; la part d'ombre du HAMMER. ◮ statut civil : célibâtarde. émancipée, vicieuse, libre comme l'air.◮ orientation sexuelle : tout ce qui est beau fait l'affaire sans doute. ◮ lieu de résidence : downtown manhattan. ◮ traits de caractère : manipulatrice ; menteuse ; vicieuse ; joueuse ; corrompue ; sarcastique ; déterminée ; cruelle ; haineuse ; séductrice ; dérangée. ◮ mutation ou pouvoir : c'est une humaine parfaitement normale, et c'est très bien comme ça. ◮ compétences : paraît que sa langue est aussi aiguisée qu'un poignard. sinon on peut dire qu'elle débrouille assez bien en ce qui concerne le maniement des armes. ça lui a pris des années mais aujourd'hui elle croit pouvoir dire qu'elle est aussi douée avec une arme à feu qu'avec une quelconque lame. c'est aussi une adepte secrète de la torture qu'elle ne juge pas comme criminelle, même si elle n'a pas vraiment l'occasion de la pratiquer car la milice a un standing à maintenir.◮ avatar : la belle emma roberts. ◮ groupe : kill your heroes. ◮ crédits : twisted lips.
   
le venin de la haine est installé au plus profond de son âme. il la gangrène sans jamais lui laisser de répit. il gagne toujours plus de terrain. il faut haïr la différence car elle fait souffrir. elle cause la peine et la douleur, ravage tout sur son passage. cette petite sœur à priori innocente qu'elle chérissait comme on garde  jalousement un trésor, elle n'a pas pu la protéger. elle n'a pas su. alors elle a préféré haïr ce qu'elle était devenue et qui avait causé sa perte. son genre entier est devenu l'ennemi non pas seulement à abattre sporadiquement mais à terrasser une bonne fois pour toutes.  ◮ extrêmement lunatique. ses changements d'humeur sont imprévisibles, fréquents et assez surprenants. elle même peine à avoir un coup d'avance sur son esprit vicieux et torturé. si bien qu'elle a tendance à s'isoler volontairement et à se refermer fréquemment sur elle-même. seuls ceux qu'elle considère comme « en valant la peine » sont admis dans le cercle restreint des proches auxquels elle accorde sa confiance. ◮ son entraînement au maniement des armes fut très complet. son père a commencé à l'initier dès son adolescence, voulant à tout prix qu'elle sache se défendre si elle devait être confrontée au danger. amateur de théories du complot, il se méfiait de tout. tout le temps. il a transmis à sa fille cette vigilance permanente qui lui a appris très tôt à ne jamais baisser sa garde. si bien qu'elle s'est vite débrouillée avec les armes à feu, ce que son géniteur appelait l'évidence et la solution de facilité, et même avec les lames en tout genre. aujourd'hui elle n'est donc pas seulement un agent de terrain impitoyable à l'inébranlable masque puisqu'elle fait tout pour se faire une place parmi les meilleurs. ◮ très peu de choses sont capables d'entamer sa détermination. lorsqu'elle a une idée en tête elle s'en sépare rarement. de plus, lorsqu'elle ambitionne quelque-chose elle est souvent incapable de se raisonner ou de s'arrêter avant que son projet ait abouti. et si elle n'arrive pas à ses fins, elle tient tout le monde pour responsable (elle-même la première) et se met facilement en colère. certains diront qu'elle est têtue et impétueuse -voir même frondeuse- mais elle préfère se voir comme déterminée et se considère comme une optimiste. elle a besoin d’objectifs et de défis à relever en permanence pour avancer dans la vie de manière plus ou moins sereine. ◮ c'est une fumeuse compulsive, que ce soit pour se donner une contenance, pour s'occuper les doigts, pour passer le temps ou juste parce qu'elle est stressée. elle abuse beaucoup trop de la nicotine. elle essaye d'arrêter toutes les deux semaines et échoue toujours lamentablement. cependant elle continue d'essayer car elle n'abandonne jamais facilement. ◮ elle abuse également du café. qu'il soit fraîchement moulu ou instantané, elle raffole du breuvage amer qu'elle boit toujours serré et sans un seul sucre. par conséquent, elle semble toujours branchée sur dix mille volts. une véritable pile électrique. et puis de toute manière elle a besoin de s'occuper en permanence car c'est seulement ainsi qu'elle parvient à tenir ses démons éloignés autant que possible. ◮ sujette à de violentes crises d'angoisse depuis son adolescence. elle est sous anxiolytiques depuis quatre ans maintenant. cependant elle a eu tendance à en abuser et a développé une assez forte dépendance qui l'empêche pour l'instant de diminuer son traitement même si elle souhaiterait vraiment y arriver pour finir par s'en séparer complètement. elle déteste cette impression d'être en quelque-sorte une toxico qui a besoin de sa dose quotidienne pour ne pas sombrer. et même si les crises d'angoisse ne lui manquent pas quand elle prend correctement ses cachets, être assujettie à une substance comme ça la rend malade. ◮ soumise à des insomnies quasiment quotidiennes ; son sommeil étant souvent hanté par des regrets, des réminiscences du passé et des peurs multiples. ◮ grande amatrice de vitesse, elle aime les beaux et puissants véhicules. elle se sépare très rarement de la grosse ducati noire qu'elle s'est offerte elle-même il y a trois ans. elle adore la sensation que produit en elle la conduite d'un tel bolide. l'adrénaline provoquée par la vitesse est pour elle un bonheur sans égal.  ◮ sentimentalement elle est insoumise. elle chérit sa liberté plus que tout au monde et fait toujours tout pour éviter de s'attacher et pour repousser les attentions lorsqu'elles deviennent trop excessives à son goût. elle s'attarde temporairement sur telle ou telle personne, le temps d'en avoir fait le tour. elle multiplie les « ports d'attache » avant de s'immerger de nouveau dans cette longue traversée solitaire qu'est sa vie. jusqu'à aujourd'hui elle n'en a jamais vraiment souffert. elle a fait saigner des cœurs, sans doute, mais elle ne s'encombre pas non plus de la culpabilité. elle préfère laisser venir les opportunités et vivre l'instant présent, faisant toujours (égoïstement) passer ses petites envies avant celles des autres. elle ne le nie même pas.

   
Que pensez-vous de la loi Abolition ?

   J'étais contre qu'en je n'étais encore qu'un ramassis d'ignorance et de faiblesses. Puis au fur et à mesure j'ai réalisé que ce n'était peut-être pas une si mauvaise chose et que c'était tout simplement cohérent avec l'évolution du monde ainsi que des troubles susceptibles de le frapper. Nous avons besoin de savoir à qui nous avons affaire, qui est le "camp adverse", ainsi que de les surveiller. On ne maintient pas l'ordre dans le monde sans organisation. Je vois la loi abolition comme une sorte d'organisation extrême mais nécessaire au sein d'une société qui autrement pourrait facilement partir à la dérive.

   
Quels souvenirs avez-vous des super-héros d'antan ?

   Ils n'auraient jamais du être plus que des jouets de plastique qu'on imagine réels pour que l'espoir perdure. Seulement ils ont contribué à ruiner cet espoir n'est-ce pas ? Des déviances dramatiques et des guerres intestines ont nécessité que l'on en arrive là ou l'on en est aujourd'hui. Tout ça est absolument légitime. Les héros étaient comme ces hydres de légendes. La tête coupée, deux autres trouvaient toujours un moyen de repousser. Puis la bête fut abattue pour de bon, rendant enfin justice aux efforts de ceux qui se sont acharnés à mettre fin à son règne de mensonges. Ils s’entre-tuaient et se prétendaient cependant protecteurs de l'humanité ? Une vaste farce. Héros ou non ils restaient des humains, égoïstes et violents quoiqu'on en dise. Ce n'est pas une mauvaise chose qu'ils se soient éteints. Les gens ont besoin d'actions concrètes, pas de faux espoirs. C'est ce qu'offre le HAMMER, du concret.

     

◮ prénom/pseudo : elina/algophobia_. ◮ âge : 17 petites années    ◮ comment avez-vous découvert le forum ? : j'étais sur bazzart et là BIM, magnificence et éblouissement ! ◮ qu'en pensez-vous ? : purée qu'il est beau, que le contexte et le concept déchirent tout    ◮ pv, scénario ou inventé ? : inventé dear  Cool  ◮ un dernier mot ? : hm...souquez les artimuses ?  
     
     


Dernière édition par Artemisia Donovan le Lun 18 Mai - 23:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 123
arrivé(e) le : 18/05/2015
pseudo : algophobia_
autres comptes : x
crédits : seashell (avatar).
◮ points : 40
what's wrong with a little chaos ?


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 1:11

raconte-moi une histoire
gather up your loved ones, gather up your friends, 'cause this when the bad guy - the bad guy wins.

   
   

CHICAGO, USA, 12 ANS ;

Deux gamines jouent sur le sol du salon d'un grand appartement. C'est un samedi presque ordinaire, à l'exception de leurs parents qui se sont absentés pour la journée. Le devoir les avait appelé sous forme d'un important congrès médical. On ne tourne pas le dos quand il s'agit de faire évoluer la science pour ainsi sauver plus de vies. Pas même pour passer un samedi calme et familial avec les deux adorables petites. Dures lois d'un métier aussi prenant qu'exigeant.
Au final, la grande sœur avait promis de veiller consciencieusement sur la petite jusqu'à la tombée de la nuit. Artemisia avait toujours à cœur d'être là pour Laura, et ce depuis la naissance de celle-ci. Lorsque sa mère était enceinte elle sentait pourtant un embryon de jalousie menacer de la dévorer et elle avait peur d'être remplacée aux yeux de ses parents. Mais c'est un sentiment commun à beaucoup d'enfants lorsqu'un foyer est sur le point d'accueillir un nouveau membre. Tout ça n'avait pas habité la petite pendant très longtemps. Dès qu'elle avait posé les yeux sur le petit bout de fille que sa mère avait désigné comme « son adorable petite sœur Laura » quand elle s'était ruée dans sa chambre après l'accouchement, elle était devenue incapable de lui en vouloir d'exister. La complicité entre elles deux avaient été immédiate. Elles ne s'étaient plus quittées dès lors, Artemisia insistant toujours pour aider sa mère à s'occuper d'elle dès qu'elle en avait l'occasion. Puis en grandissant un très beau lien fraternel s'était développé entre les deux, toujours à l'écoute l'une de l'autre et quasi prêtes à retourner ciel et terre pour s'aider. Deux ans les séparaient mais on aurait pu les croire jumelles tant elles se ressemblaient. Seule leur taille et quelques minutieux détails physiques les différenciaient vraiment. Elles étaient une stabilité l'une pour l'autre. Un phare dans les nuits trop noires. Mille rayons de soleil étincelants lors des plus belles journées.
Aujourd'hui était une de ces belles journées. L'humeur des deux sœurs était bien loin d'être ternie par l'absence de leurs parents. Elles étaient habituées à leur emploi du temps chargé. Ça n'en restait pas moins une belle journée ensoleillée ou tout ce qu'elles avaient à faire était de jouer jusqu'au soir. Pas très contraignant et plutôt sympathique.
La plus jeune attrapa soudain le poignet de son aînée alors que celle-ci faisait basculer une poupée barbie du haut d'un grand verre retourné. Artemisia lança un regard interloqué à sa petite Laura, perturbée par son geste mais aussi par ses yeux hagards, comme perdus dans une immensité qu'elle seule semblait capable de voir. Elle ouvrit la bouche pour prendre la parole, mais la plus petite la coupa sans lui en laisser le temps.

« Dis Arty, on sera toujours là l'une pour l'autre hein ? Pour toujours toujours toujours ? »

Elle força un petit sourire timide mais une réelle inquiétude était présente au fond de son regard. Comme si la peur d'être abandonnée venait de s'emparer de son corps entier en une petite seconde et menaçait désormais de la paralyser. Et cette peur était sans doute tristement légitime dans le monde tourmenté dans lequel elle évoluait, avec cette différence qui la terrorisait. Artemisia sourit tristement. Elle savait qu'elle ne pouvait pas promettre une sérénité éternelle à sa sœur même si elle ne demandait que ça. Si elle avait du formuler un vœu à cet instant, il aurait été le même que depuis la naissance de Laura : qu'elle puisse vivre en paix et en sécurité pour toujours. Mais était-ce vraiment possible ? Elle en était de moins en moins sûre de jour en jour. Le monde des adultes était effrayant et elle avait l'intime conviction que sa petite sœur (« diagnostiquée » mutante par amniocentèse alors qu'elle était encore un minuscule embryon nageant paisiblement dans le ventre de sa mère) n'était pas la bienvenue en son sein et ne le serait jamais vraiment.

« Bien sûr Laura ! Tu sais bien que je ne t'abandonnerais jamais. Et je sais ce que tu penses, mais c'est faux. Ta différence est un cadeau Lau', pas une malédiction ou un truc du genre. Ça va aller tu verras. Puis je sais que toi aussi tu veilles sur moi. Alors on se protégera toujours. »

Elle lui offrit un petit sourire un brin triste. Elle avait peur pour son petit trésor évidemment. Tout semblait étrange ces derniers temps, et elle ne voulait pas qu'il lui arrive quoique ce soit. D'ailleurs elle ne pourrait tout simplement pas se le pardonner. Alors elle préférait -pour le moment, faute de mieux- dédiaboliser la différence de  sa sœur. La différence déroutait et effrayait depuis toujours. L'accepter était un réel courage.
C'était ce que pensait l'Artemisia de l'époque. Bien avant que tout ne bascule. Bien avant qu'elle ne pète les plombs et n'envoie valser toutes ses vieilles certitudes. Toutes ces illusions dont elle s'était bercée et qui avaient fait d'elle un être triste et gris.

CHICAGO, USA, 15 ANS ;


Un coup de feu raisonna avec la violence du tonnerre. Il venait d'éclater les tympans de tout le monde et ce malgré les casques de protection qu'ils portaient tous les trois. En tout cas, c'était le sentiment de la jeune Artemisia. Elle avait l'impression qu'une véritable bombe venait de lui échapper des mains pour aller exploser un peu plus loin. C'était la première fois qu'elle tirait avec une arme, bien que loin d'être la dernière.
Son père avait obtenu son permis de port une dizaine d'années auparavant et avait toujours fait savoir à ses filles qu'un jour viendrait ou elles devraient apprendre à s'en servir pour être capables de se défendre face aux multiples dangers de la vie. D'autant plus que peu de gens ignorent désormais que ledit danger peut revêtir de nombreuses apparences. Alors Aaron Donovan avait) toujours prêché la vigilance extrême, peut-être même un peu trop.
Quoiqu'il en soit, et bien qu'un peu sonnée, l'adolescente regardait son géniteur avec une certaine fierté qui faisait scintiller ses prunelles comme de petits diamants. Elle avait l'impression de devenir peu à peu ce qu'il ambitionnait qu'elle soit. Évidemment il ne voulait que le meilleur pour elle et sa petite sœur. Il voulait qu'elles se forgent une place dans ce monde de requins impitoyable.
La jeune fille jeta un regard curieux à sa petite sœur de treize ans restée un peu en retrait et qui applaudissait timidement. Trop jeune pour apprendre à tirer pour le moment, elle se contentait d'assister aux séances de sa sœur et de l'encourager. Toujours là pour elle, comme elle l'avait promis. Quant-à Artemisia, elle voyait cet apprentissage comme un moyen supplémentaire de protéger sa sœur si un jour les choses tournaient mal. Bien qu'elle espérait ne jamais en arriver là, elle avait voué sa vie à l'empêcher de souffrir autant que possible jusqu'à ce jour. Pas moyen pour elle de rebrousser chemin. Et encore moins depuis qu'elle n'était plus pucée. Même si plus ou moins indétectable quand elle n'utilisait pas son pouvoir, la pyrokinésie qui commençait tout juste à se déclencher avec l'arrivée de l'adolescence, elle n'en restait pas moins hors la loi d'une certaine manière. Mais son père n'avait pas pesé le pour et le contre très longtemps avant de libérer sa petite fille du fardeau électronique qui l'encombrait depuis un moment déjà. En tant que chirurgien, il était suffisamment qualifié pour retirer l'objet. Seulement il savait aussi ce que ça impliquait. Tous le savaient avant même que l’opération n'ait lieu. Une vie de fuite pour ne pas que le « autorités compétentes » mettent la main sur Laura et lui implantent de nouveau cette micro-puce, ou pire.
Artemisia secoua la tête. Laura avait le regard plus triste que jamais ces derniers jours. Les disputes entre ses parents s'étaient multipliées et elle avait bien conscience de ne pas être étrangère à ce fait. Parfois les mots rassurants de sa grande sœur ne suffisaient pas à l’apaiser. Ils ne suffisaient plus. Dans une semaine toute la petite famille quitterait Chicago pour aller s'installer à New-York. Une ville de transition, et toutes seraient comme ça désormais. Sa vie était destinée à devenir une longue fuite pour une liberté qu'elle n'atteindrait sûrement jamais. Elle était terrorisée et l’aînée ne pouvait que la regarder impuissante, incapable de trouver une solution à des problèmes bien plus gros qu'elles.
Elle tourna de nouveau le dos à sa sœur après un mince sourire et se munit d'un couteau quelconque pour pratiquer quelques exercices de self-défense basiques avec son père. Elle avait l'impression que sa vie était sur le point de prendre un tournant décisif, et que tout ce savoir faire lui serait bien utile. Sans doute même plus vite que prévu.

NEW-YORK, USA, 18 ANS ;

Enfermée dans une pièce aux volets clos depuis trois jours, elle n'avait pas daigné sortir pour autre chose que pour se nourrir depuis l'annonce. Palissant à vue d’œil, elle avait même l'impression d'avoir considérablement maigri en seulement trois petits jours. Rien ne serait désormais plus comme avant. Elle avait perdu son joyau le plus précieux et rien ne pourrait jamais rallumer la lueur dans son âme qui s'était éteinte. Des braises puis des cendres. On ne reconstruit rien d'autre qu'une forteresse de haine sur des cendres encore fumantes. Et elle savait qu'elle entrerait bientôt dans une croisade qui ne connaît ni le répit ni la stabilité. Elle avait dit adieu à la stabilité depuis un bon bout de temps déjà, mais ce constat s'était fait encore plus évident lorsqu'on lui avait rapporté la mort de Laura trois jours auparavant. Elle avait été abattue, comme on met fin à l'existence d'une bête cruelle. Pourtant elle n'était rien de ce qu'on prétendait. Pas une folle, encore moins un monstre. Mais le monde avait finalement eu raison d'elle, de sa candeur et de sa vie toute entière.
Artemisia était à mis chemin entre la rage incontrôlable et le déni. Elle avait échappé à sa protection, et maintenant elle ne lui serait plus jamais rendue. Elle s'était enfuie en début d'année, ne supportant plus les tensions familiales dont elle était à l'origine ainsi que la situation précaire dans laquelle elle les avait involontairement plongé. Cet état de fugitif devait être réservé à elle seule. Elle refusait de l'imposer plus longtemps aux autres membres de sa famille, et en particulier à son admirable grande sœur qui veillait sur elle depuis des années. Elle souhaitait la relever de sa garde permanente, lui donner l'opportunité de vivre enfin une vie normale. En réalité elle l'avait détruite sans même s'en rendre compte. Artemisia l'avait haie pour ça. Pour avoir brisé un équilibre qui fonctionnait depuis des années et qui maintenait de l'ordre dans sa vie autant que dans sa tête. Elles n'avaient plus été en contact dès lors. Des mois durant, l’aînée n'avait reçu aucune nouvelle et n'en avait pas demandé. Se sentant rejetée, elle avait adopté l'attitude qu'on attendait d'elle : elle était allée de l'avant. Elle avait continué de se former au maniement des armes et essayait de concilier tout ça avec ses études. Sagement, elle suivait une voie qui lui semblait légitime. Elle n'avait même pas remarqué l'intrusion du démon dans son âme. L'entrée dans sa vie incroyablement discrète, minutieuse et contrôlée du poison de la colère. Tout était à peu près sous contrôle, attendant le bon moment pour exploser. Tout ça avant l'annonce.
C'était son père qui lui avait tout dit de la vérité, sa mère étant plongée dans un mutisme déroutant depuis qu'elle avait elle-même appris la tragédie. Aaron Donovan était venu jusqu'à la chambre de sa fille et, les traits tirés et les yeux rougis, il n'était pas passé par quatre chemins. Il était resté sporadiquement en contact avec Laura qui l'avait récemment informée de son arrivée dans le Connecticut. L'un des amis de la famille prenait soin d'elle à distance là-bas. C'était lui qui avait appris en premier la terrible vérité. La jeune fille avait été agressée. Battue à mort. Non pas par la milice ou par qui que ce soit de supposé « mandaté » pour le faire, mais par un groupe de délinquants locaux. Ils avaient juste voulu l'effrayer au départ mais acculée dans une ruelle et terrorisée elle avait fait appel à son don par réflexe. Après avoir fait jaillir quelques flammes de ses paumes les yeux des garçons lui faisant face avaient changé d'éclat. Ils n'avaient plus rien de joueurs, ils étaient devenus meurtriers. Ils étaient nombreux, et malgré son don elle n'avait pas pu tenir longtemps sans être désemparée et éclater en sanglots. Des fanatiques haïssant son espèce, de tous les groupes d'agresseurs potentiels il avait fallu qu'elle tombe sur des gens dans leur genre. Un goût amer dans la bouche, elle s'était roulée en boule dès que le premier coup était venu la frapper aux côtes. Une violente salve s'en était suivie, puis ils étaient partis. Plus morte que vivante, elle avait agonisé dans ce coin sombre jusqu'à rendre l'âme, non sans une dernière pensée pour sa grande sœur. Son super-héro personnel qu'elle avait écarté délibérément de sa vie.
Après le choc et la tristesse étaient venus le dégoût et la rage. Artemisia lui en voulait tellement de ne plus avoir donné de nouvelles. Elle s'en voulait presque autant de ne pas avoir insisté plus. Elle était perdue au milieu de mille pensées contradictoires. La différence, un cadeau ? Elle commençait tout doucement à penser tout le contraire. La différence n'apportait que mort et chaos dans son sillage, alors pourquoi tout le monde ne lui rendait-il pas l'appareil ? Entre les larmes et les cauchemars, elle trouvait le temps de maudire tous ces êtres sortant de l'ordinaire. Préférant se mettre à haïr la différence de sa sœur plutôt que de se lancer dans un processus de deuil qu'elle ne voulait même pas envisager d'affronter. Elle glissait tout doucement dans des limbes bien trop sombre. Son père lui avait parlé de psychose post-traumatique. Elle lui avait répondu quelque-chose comme « légitimité enfin rétablie » et « vision du monde qui n'est plus troublée par la faiblesse de cette gamine pleurnicharde ». Le monstre tapi dans l'ombre gagnait progressivement du terrain.

NEW-YORK, USA, 25 ANS ;


Il s'en était passé des choses depuis sa dix-huitième année baignée de larmes et de ressentiment. Depuis la mort de sa petite sœur qu'elle s'était employée, sciemment et sans aucun remord, à oublier du mieux qu'elle pouvait. C'était pour se protéger d'une souffrance qu'elle n'était pas capable de supporter, évidemment, mais officiellement elle le voyait d'un autre œil. Elle s'était enfin rendue compte de qui étaient les vrais monstres et de ce qu'elle avait à faire pour les éradiquer de la surface du globe. Elle était en pleine psychose démentielle et n'avait aucune volonté d'y mettre un terme, persuadée qu'elle suivait la voie de la raison quoique puissent lui dicter ses cauchemars et ses regrets. Elle ne voulait plus être un pantin que l'on force à plier. Elle était déterminée à devenir celle qui faisait plier les autres avec aisance. Petit à petit elle avait enfilé un masque froid de cruauté qui pansait maladroitement ses blessures les plus profondes et qui lui permettait de continuer à avancer. Elle s'était forgée un objectif à partir du rejet de ce qu'elle avait toujours défendu, et elle ne ressentait même pas la moindre petite once de culpabilité. Ses fêlures bien recouvertes et gardées secrètes, elle pouvait désormais être ce qui lui plaisait. Comme une repentie, après tant d'années à voir le bon partout ou se trouvait la différence, tout pour elle s'était éclairée. Elle avait renoncé à la bonté d'âme. Tueuse sadique ou manipulatrice avisée, elle jouae à être quelqu'un d'autre presque tous les jours pour tromper l'ennui et servir la cause. Cette cause pour dans laquelle elle avait souhaité s'investir corps et âme, dès son dix-neuvième anniversaire passé et les larmes (dont elle avait très vite eu honte) essuyées. Le mal en elle avait gagné sans trop avoir à insister. Un tel choc avait fini de détruire les quelques convictions qu'il lui restait et les faibles remparts qu'elle avait tenté d'ériger bancalement autour d'elle après le départ de sa sœur. Comme le grand méchant loup soufflant sur la chaumière de paille, le HAMMER avait alors trouvé un soudain intérêt à ses yeux. Elle s'était jetée à corps perdu dans cette entreprise qu'elle avait sagement ignoré par le passé, pour trouver un but à sa vie qui n'implique pas nécessairement de demeurer faible comme elle l'était devenue après le décès de Laura.
Ainsi elle avait multiplié ses entraînements, sans l'aide de son père désormais puisqu'elle s'était arrangée pour quitter le domicile familial peu de temps après le décès. Obnubilée par l'envie de se perfectionner, elle s'était accordée très peu de répit. Elle oubliait souvent de manger et dormait peu. C'était à ce moment là que les crises d'angoisse et les cauchemars s'étaient invités quotidiennement dans sa vie. Au départ elle tentait d'en faire abstraction mais très vite rattrapée et rongée par eux, il avait fallu qu'elle agisse. Elle ne voulait plus avoir peur. Elle n'avait aucune envie d'être rattrapée par la douleur de son passé. Elle voulait oublier, ou au moins ignorer sans que ce soit trop douloureux. Alors elle s'était fait prescrire des anxiolytiques pour tenir le coup. Plus ou moins accro, les prendre quotidiennement l'énerve cependant passablement car la dépendance que créé ce truc lui donne plus ou moins la sensation d'être assujettie. Bien que commencer ce traitement l'avait aidé à se stabiliser et elle avait donc pu prétendre à intégrer officiellement le HAMMER pour prendre enfin part dans ce conflit habilement tu qu'elle avait toujours observé en tant que spectatrice de par la nature de sa sœur. Agent zélée de ses vingt et un an à ses vingt quatre ans, elle avait démontré sa maîtrise dans de nombreux domaines et s'était révélée suffisamment prometteuse pour être intégrée finalement à la milice : ce qu'elle ambitionnait depuis le départ. Bien sûr, cette petite voix dans sa tête ne se contentait pas de lui répéter que le différent était désormais son ennemi, elle l’exhortait à le traquer et le tuer. Voir même à le terroriser. L'essentiel était de se débarrasser de tous ceux gangrenant le monde. Pourquoi leur cause serait-elle plus noble que la sienne après tout ? N'étant pas idiote, elle n'ignorait rien de la cruauté sous-jacente de l'organisation qu'elle servait. Elle était lucide. Mais pour elle son parti valait autant d'être défendu que l'autre. De toute manière lorsque les tambours de guerre se font entendre, il ne faut pas avoir peur de choisir son camp. Le HAMMER lui avait donné une stabilité quand elle n'avait plus rien. La milice lui avait donné une raison de vivre. Alors elle était devenue une sorte de machine à exterminer avec subtilité. Un monstre à l'allure angélique, toujours déterminée à obtenir ce qu'elle estime mériter. Excessive et impitoyable.
     


Dernière édition par Artemisia Donovan le Lun 18 Mai - 23:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 2532
arrivé(e) le : 08/05/2015
◮ points : 400
≈ people, screaming for mercy


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 1:41

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 4:19

Emma
Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 261
arrivé(e) le : 02/01/2014
pseudo : orene
crédits : shiya
◮ points : 238
wearing our vintage misery


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 7:47

"magnificence et éblouissement" ? je t'aime déjà

Bienvenue et bon courage pour ta fiche, hésite pas si tu as des questions

_________________

ain't no rest for the wicked
I'm dirty, mean and mighty unclean i'm a wanted man, public enemy number one so lock up your back door and run for your life, the man is back in town so don't you mess me 'round
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 9:04

Bienvenue
CE CHOIX d'avatar. la garce de AHS
J'ai hâte d'en lire plus, ça promet
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 123
arrivé(e) le : 18/05/2015
pseudo : algophobia_
autres comptes : x
crédits : seashell (avatar).
◮ points : 40
what's wrong with a little chaos ?


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 9:21

Merci tout le monde (que vous êtes beaux)

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 10:04

Bienvenue jolie blonde & bonne chance pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 159
arrivé(e) le : 08/05/2015
autres comptes : adam
crédits : Bombshell (avatar)
◮ points : 153
PEACE WAS NEVER AN OPTION


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 10:49

Bienvenue parmi nous !
Et puis Emma quoi AHS
Bon courage pour la fiche, même si t'es une méchante

_________________
we’re all damaged
When you are hurting in your heart, it's no use even if the entire world asks you how you are feeling. All you need is to be held by someone who doesn't need to ask.

Spoiler:
 


Dernière édition par Killian Harper le Lun 18 Mai - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 10:52

Le HAMMER, c'est le mal !
J'aime déjà ton perso, il a l'air de roxer grave !
Bienvenue à toi vilaine !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 65
arrivé(e) le : 10/05/2015
autres comptes : Aramis l'immortel
crédits : la boîte à avatar
◮ points : 295


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 11:20

Salut

Tu veux me recoudre et me faire revivre une fois que je serais mort ?

Bienvenue à toi

J'aime déjà Arty. Cette espèce de sale garce aux allures avenantes. Je sens qu'elle va tellement vendre du rêve (ou du cauchemar, selon ) et j'ai hâte de voir la suite.

Trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès trèèèèèèèèèèèèèèèè[....]èèès bon choix d'avatar.

_________________
âme ophidienne ◈
▽ “ Si je prétendais assumer à l'infini les conséquences de mes actes, je ne pourrais plus rien vouloir. ”


grosse teuf po po po:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 123
arrivé(e) le : 18/05/2015
pseudo : algophobia_
autres comptes : x
crédits : seashell (avatar).
◮ points : 40
what's wrong with a little chaos ?


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 11:26

Comment vous êtes des amours de fou Merci pour cet accueil super chaleureux, j'vous jure que ça fait super plaisir Vous me donnez pleins d'envies de rps et de liens !

ADEL. EVAN. OMG. J'ai fait un arrêt cardiaque. J'aime ce gars, genre beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

messages : 371
arrivé(e) le : 10/05/2015
pseudo : ODISTOLE
crédits : .
◮ points : 65
HEAR ME, FEAR ME


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 12:47

La belle Emma, en membre de la milice, que de bons choix
Bienvenue, et bon courage pour ta fiche! I love you

_________________

DAMAGE CONTROL

Avoir la conscience d'une longue agonie, c'est arracher l'expérience individuelle à son cadre naïf pour en démasquer la nullité et l'insignifiance, s'attaquer aux racines irrationnelles de la vie elle-même. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 14:33

Bienvenue parmi nous ! (Même si le HAMMER, ça pue un peu du slip ! 8D)
Bon courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 428
arrivé(e) le : 08/05/2015
pseudo : .rawr (wendy)
autres comptes : valentino.
crédits : rose red (av.) alaska (sign.)
◮ points : 88
WRONG SIDE OF HEAVEN


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 16:53

bienvenue parmi nous I love you

_________________
UNHOLY
CONFESSIONS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 3057
arrivé(e) le : 08/04/2015
pseudo : nagron.
autres comptes : alekseï mogilevich.
crédits : (c) lannisters (avatar) ; exception (signa) ; tumblr (gifs)
◮ points : 769
chaos lives in everything


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 17:15


Ce pseudo, cet avatar, MILICE. Parfait.
Bienvenue parmi-nous et bonne chance pour ta fiche.

_________________

- I've got blood. I've got blood on my name. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 17:59

Bonjour jolie blonde
Jotem déjà **
Je suis certaine que nos blondes vont s'adorer.
Et cette manière d'écrire... J'ai eu un orgasme ou deux, désolée.

Bref, je viendrais t'harceler pour un lien
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 985
arrivé(e) le : 31/12/2013
pseudo : FAUSHTINE. (Claude)
autres comptes : Un vilain.
crédits : addy. (avatars) ; tumblr (gifs) ; lizzou (signature).
◮ points : 416
you're acting so fearfully


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 18:03

Bienvenue.
Bon courage pour la redaction de ta fiche.

_________________
i will keep quiet you won’t even know i’m here;
You won’t suspect a thing, You won’t see me in the mirror But I crept into your heart. You can’t make me disappear. Till I make you. You’ll never know what hit you, Won’t see me closing in. I’m gonna make you suffer. This hell you put me in. i'm the devil within.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 123
arrivé(e) le : 18/05/2015
pseudo : algophobia_
autres comptes : x
crédits : seashell (avatar).
◮ points : 40
what's wrong with a little chaos ?


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Lun 18 Mai - 19:01

Marchi tout le monde pour vos gentils petits mots

Y a pas de soucis Hécate, je serais ravie qu'on ait un lien

Sinon: vive la milice, mouhahaha !

_________________
I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 3057
arrivé(e) le : 08/04/2015
pseudo : nagron.
autres comptes : alekseï mogilevich.
crédits : (c) lannisters (avatar) ; exception (signa) ; tumblr (gifs)
◮ points : 769
chaos lives in everything


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Mar 19 Mai - 0:15

validation



Toi et moi on va bien s'entendre. J'ai adoré ton histoire, pauvre Laura quand même.


◮ Devine quoi, tu es validé. Sérieusement. Maintenant que cette dure étape qu'est la fiche de la présentation est passée, tu dois t'offrir corps et âme au staff tu peux d'ores et déjà aller recenser ton avatar juste ici.

◮ N'oublie pas non plus d'aller recenser ton métier ainsi que ton pouvoir si tu es un mutant. Ensuite, passe donc faire un tour pour créer ta fiche de lien juste ici ainsi que ta fiche de topic par .

◮ Et pour finir, n'hésite pas à te rendre sur la CB si ce n'est déjà fait. Promis, on ne mord pas (totalement) ! De plus, tout le staff espère que tu te plairas sur le forum. Maintenant file donc rp, flooder, bref : t'amuser.
 

_________________

- I've got blood. I've got blood on my name. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy Mar 19 Mai - 8:58

J'arrive trois guerres en retard
Emma J'aime cette bouille ♥️
Bienvenue parmi nous jeune agent
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ARTY + introduce a little anarchy

Revenir en haut Aller en bas

ARTY + introduce a little anarchy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Anarchy. [Pv : Plainte Funèbre & Petite Eclipse.]
» Haiti: Anarchy risk without more aid
» Fan'art!!de Feca de stasis.
» Anarchy Rulez ( 20 septembre 2007 ) - Résultats
» Let me Introduce ~~~ Yaul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
like a freakshow ::  :: ARCHIVES DE LAF 1.0 :: fiches de présentation-