Partagez|

I ain't no criminal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
messages : 47
arrivé(e) le : 08/05/2015
pseudo : PapyRay
crédits : Tumblr
◮ points : 75


MessageSujet: I ain't no criminal Sam 16 Mai - 11:48


I ain't no criminal
Un petit bout de flyers publicitaire dépassant de la fente de la boite au lettre. La couleur rouge du papier indique à Benjamin que c’est sûrement pour la promo d’une pizza achetée une pizza offerte d’El Paquito du coin. Flyers qu’ils ne prennent la peine de distribuer que le lundi soir. Nous sommes jeudi soir.
Un simple signe qui permet à l’oeil aguerri du cambrioleur de savoir que ce cher Mr. Edgarden n’est pas passé chez lui depuis maintenant plusieurs jours.

Benny jette un coup d’oeil autour de lui pour s’assurer que personne ne l’observe. Mais les rues sont désertes à deux heures du matin dans le coin résidentiel du Queens. Glissant sa main à travers la porte vitrée, il l’ouvre discrètement de l’intérieur et pénètre dans le hall de l’immeuble. D'ordinaire, il n’aurait pas fait tant de manière et aurait marché droit, ignorant les quelques obstacles qui protégeaient l’espace privé des habitants. Mais il se souvint des avertissements de ses camarades mutants. Pour ne pas avoir le HAMMER sur le dos, il était impératif d’être discret. Et ce soir, Benny n’avait pas envie d’avoir d’ennuis. Il en avait assez eu pour aujourd’hui.

Passant à côté des boites aux lettres, il récupéra le courrier de Mr. Edgarden. Il constata en effet la promotion d’El Paquito et de nombreux autres business en quête de clients. Redéposant les deux enveloppes blanches de banque dans la boite de Mr. Edgarden, le visiteur eu la courtoisie de jeter les flyers publicitaires dans la poubelle prévue à cet effet. Courtoisie ou précaution. Il ne fallait pas qu’un collègue baroudeur remarque les mêmes signes que lui.
Un coup d’oeil à la liste des habitants lui indiqua que Mr. Edgarden s’était choisit une place de choix au dernier étage de l’immeuble. Benny eu un petit sourire. Quinzième étage, il allait avoir une bonne vue.

Il prit l'ascenseur. Surpris par le “ding!” bruyant de la machine arrivée à destination, il se rendit compte qu’il avait failli s’endormir là. Il sortit et se donna quelques baffes pour se réveiller. Silencieusement, il fit son chemin dans les couloirs jusqu’à trouver la porte de l’appartement de son hôte. Il ne toqua pas, bien sûr, et traversa le mur avec précaution.
La pénombre et le silence qui régnait dans le grand appartement lui arracha un long soupir de satisfaction et de soulagement. Après un bref tour des lieux pour s’assurer qu’il était bien seul, Benny prit ses aises. Il était chez lui, au moins pour la nuit.

Douche, glace, télé était la routine habituelle du squatter. Ne trouvant pas de glace dans le frigo de son hôte, Benny se fit un petit dîner à base de poisson pané surgelé et de bière. Confortablement installé devant la télé, il prit la télécommande et commença à zapper d’un air absent en attendant de s’endormir.
Mais alors qu’il sentit le poids de la fatigue l’emporter doucement au loin, un bruit discret le réveilla brusquement. Un bruit qui ne pouvait pas être méprit pour un son parasite et qui indiquait la présence d’un autre être vivant dans les environs. Benny n’avait rien sur lui à part le boxer Batman de Mr. Edgarden mais sautant à bas du canapé, il attrapa son pistolet dans la poche de sa veste et se releva vivement, arme au poing.

- C’est occupé, l’ami. prévint-il d’un ton chantant mais ferme alors qu’il scrutait la pénombre autour de lui.

Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: I ain't no criminal Sam 30 Mai - 12:37

Un soir comme un autre au cœur de la grosse pomme. Un visage croisé à l'ombre d'une ruelle du Queens, un visage qu'il connaissait bien, une petite frappe, pickpocket et coursier pour arrondir ses fins de mois. Il était aussi un très bon informateur pour le justicier masqué, ce gamin était prêt à tout pour assurer sa survie, il savait qu'il jouait avec sa vie dans les petits bouts de papier qu'il transmet à Caïn. Après ce rapide échange, information contre un billet vert, autre chose attire le regard du régisseur, un homme qui pille la boite au lettre d'un inconnu ? Non, il jette les flyers... étrange, surtout qu'il ne l'avait jamais vu dans le coin. Il tente de le suivre, mais il le voit passer à travers la porte du hall fermé... Un mutant. Bordel. Caïn soupire, à son tour il s'approche de cette boite au lettre... Quinzième étage. La montée serait longue et difficile, le justicier nocturne ne pouvait pas compter sur des pouvoirs surhumain lui, donc l'escalier de secours serait sa porte d'entrée. Du moins, il l'espérait, car rien n'assurait le fait qu'il montait si haut. Un soupir las, il aurait put abandonner, il hésita à rebrousser chemin, mais quelque choses le titilla, ce n'était pas la première fois qu'il remarquait ce genre de méfait de la part de mutant. L'homme était bien décidé à voir ce qui pouvait bien l'animer, si celui-ci avait plutôt en tête de cambrioler ou s'il ne cherchait qu'un toit pour une ou deux nuits. Dans tout les cas, aux yeux de Caïn, une vie de vagabond ainsi n'était pas vraiment une solution, que ce soit pour un humain ou un mutant. Même si ceux-ci étaient bien souvent condamner à vivre comme des marginaux s'ils souhaitaient conserver leur liberté, aucune loi n'interdisait à Caïn d'être idéaliste... Quoique, il savait qu'au quotidien il risquait énormément à jouer les justicier masqué, finalement, son idéalisme allait aussi contre la loi.

Il se faufila sur les côtés de l'immeuble, apercevant une échelle deux trois mètres au dessus de lui. Là débutèrent les premiers efforts, bondissant sur une benne à ordure, il s'en servit comme tremplin pour attraper l'échelle et la déplier. A partir de ce moment, il pouvait débuter sa longue ascension. A cet instant, il rêvait sans doute d'avoir le même don que ce mutant et de pouvoir profiter de la simplicité de monter les étages dans un ascenseur. Quinze étages à pied sous le froid de la nuit, cela faisait son effet, certes, on se sent vivant mais rapidement on a l'impression de mourir, bien souvent à partir du huitième étage. Condamner à prendre un instant de pause, ce n'était guère très glorieux, mais il n'était qu'un homme, pas sur surhumain. Après une clope et une gorgée de la bouteille d'eau qu'il trimballait, il était prêt à reprendre son ascension des sept derniers étages. Une fois cet exploit réalisé... Il fallait rentrer. Il aperçu le mutant à l'intérieur s'endormir devant la TV, un visage vaguement familier, un vagabond qui pillait appartement vides de tout occupant en profitant du confort de celui-ci par la même occasion.

Il tenta de pousser une première fenêtre, verrouiller. Il retenta celle de la cuisine, par miracle, celle-ci s'ouvrit dans un silence religieux. L'homme en profita pour se faufiler, un cactus tomba, il éclata sur le sol, merde, trop tard il l'avait entendu et déjà le mutant saisi son arme et braqua l'obscurité de ce petit appartement. Par réflexe, Caïn s'avança dans le salon, s'exposant légèrement à la lumière de la TV, les mains en l'air et un de ses fameux gadget qui bricole à ses heures perdus. « On ne t'a jamais apprit que c'est impoli d'entrée chez les gens sans leur accord, l'ami ? » Il appuya sur son engin explosif avant de la lancer, par réflexe, il détourna immédiatement les yeux pour ne pas être aveugler par l'explosion. Il profita d'un instant de confusion chez le mutant pour le désarmé. Il attrapa son bras d'une main et de l'autre asséna un coup au poignet qui lui fit lâcher l'arme. La situation s'avérait des plus ridicule puisque le vagabond ne portait qu'un boxer en guise de tenue, le justicier masqué avait énormément de mal à garder son sérieux face à un adversaire portant l’effigie de batman sur ses fesses. Malgré tout, il ramasse l'arme du mutant et rajouta simplement avec le plus grand sérieux du monde.

« Je pense que je vais te laisser te rhabiller avant de te corriger... Car là, ça devient ridicule. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 47
arrivé(e) le : 08/05/2015
pseudo : PapyRay
crédits : Tumblr
◮ points : 75


MessageSujet: Re: I ain't no criminal Dim 28 Juin - 12:42

I ain't no criminal
Un homme sortit lentement de la pénombre pour se révéler à la lumière de la TV encore allumée. Sa démarche lente et ses mains levées se voulaient apaisantes mais son masque n'indiquait rien de bon et de sain. Benny ne baissa pas sa garde et garda l'inconnu dans l'alignement de son canon. Il ne put s'empêcher de lâcher un petit rire devant la réplique du caucasien masqué si bien coiffé.

- Tu peux parler ! Répondit-il autant frustré que hilare.

Mais sa petite blague donna juste assez le temps à l'inconnu de déclencher un explosif qui surprit Benny. Se sentant soudainement maitrisé, le cambrioleur se laissa faire et lâcha son arme. Malgré la tension du moment, Benny ne put s'empêcher de lâcher un long soupir d'exaspération. Il était fatigué et n'était pas d'humeur.

- C'est pas sympa ce que tu fais l'ami. T'as pas intérêt à avoir réveillé les voisins ou brûler la moquette de M.Edgarden. Je sais pas qui t'es mais t'es pas un homme très poli ! Grommela-t-il en plaisantant à moitié comme à son habitude.

Qui était-il ? C'était encore très flou dans l'esprit de Benny. Ce n'était définitivement pas M.Edgarden a moins que celui-ci ai soudainement décidé de rentrer chez lui par la fenêtre… et de porter un masque. Est-ce que l'inconnu était aussi un squatter de la nuit ? Benjamin espérait surtout que l'homme ne l'avait pas volontairement suivi.

- Pourquoi, ça te met mal à l'aise ? J'comprends pas. Mon calbut Batman, ton super masque de super gars chelou… Je trouve qu'on fait la paire !  Nargua Benny, peu inquiété par le fait de ne pas avoir le dessus. Il n'avait pas l'intention d'user de son pouvoir devant cet homme. Il ne voulait pas envenimer la situation mais il savait que si la nécessité s'en faisait sentir, il pouvait toujours se défaire de sa poigne et s'éclipser.

Pendant que sa bouche continuait de chanter des plaisanteries, l'esprit de l'ex-cambrioleur continuait d'essayer de comprendre à qui il avait affaire. L'idée de rencontrer un justicier masqué dans la nuit était un peu trop loufoque pour qu'il se satisfasse de cette idée. Personne n'avait dit à ce gars que l'époque des superhéros était révolu ? Le masque et les missions de nuit avaient un certain style, mais Benny ne s'y fiait pas pour comprendre la personne qui se cachait derrière.

- Moi c'est Benjamin, mais tu peux m'appeler Benny. Tout le monde m'appelle Benny, sauf ma mère. Annonça-t-il alors d'un ton toujours détendu. Écoutes, pourquoi on se détendrait pas un peu et on en discute, hein ? Tu veux une bière ? Y a de la bière dans le frigo.


HRP : Toutes mes excuses pour ce mois de latence, c'est vraiment inadmissible ! J'espère que tu es encore là et que tu veux bien continuer à RP avec moi

Fiche (c) Espe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I ain't no criminal

Revenir en haut Aller en bas

I ain't no criminal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Criminal Charges Against the Pope and Vatican
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» RPG Criminal Minds
» Mini Intrigue :: Criminal Minds
» Criminal Monster ▬ « Uh, I hate this surname, call me Wolfy, please ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
like a freakshow ::  :: ARCHIVES DE LAF 1.0 :: rps-