Partagez|

amen ›› free will's an illusion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 19:34

amen « amy » de quincey
Strip me of shame
◮ surnom : Je n'ai qu'un seul surnom. Amy. Il me suit depuis toujours et je pense qu'il est plus facile pour certain de m'appeler ainsi. Beaucoup trouvent mon prénom étrange. Parce qu'il n'est pas commun. Et c'est d'ailleurs pour cela que je l'apprécie. Puis quand je vais à l'Église, on m'acclame assez souvent dans un « Amen » prononcé par la foule en délire. Classe, non ? Mais sinon, je dois avouer que je ne suis pas une adepte des surnoms. ◮ âge : J'ai vingt-cinq ans, je suis donc née en 2079. C'est dans un appartement situé à Austin, dans le Texas (USA) que ma mère me mit au monde. ◮ origines : Père anglais, aux ascendances écossaises et mère d'origine canadienne. ◮ emploi : Je n'étais pas censée reprendre le business « familial », mais le destin a voulu qu'il en soit autrement. Officiellement, me voilà derrière le comptoir de l'armurerie qui se trouve dans Brooklyn. Pour ce qui est de la boutique, cela fait plus d'un siècle qu'elle expose dans ses vitrines les tous derniers modèles de nombreux genres d'armes. Cela va du couteau de combat aux armes à feu, en passant par les simples poings américains. Alors si vous cherchez un moyen de vous défendre, vous savez à quelle porte frapper. Ah et aussi, petite promotion pour la première arme achetée ! Et on a une carte fidélité qui donne de nombreux avantages... Sinon, vous pouvez me trouver dans les locaux du HAMMER. Pour une occupation un peu différente : j'essaie de concevoir de nouvelles armes, des nouveaux joujous avec une équipe de chercheurs, dont mon père. On bidouille, on touche à tout, on teste, on casse énormément de choses, mais on fait avancer la technologie comme on le peut, en pensant œuvrer pour une bonne cause. Et parce qu'il est toujours bon de vouloir plus, il m'arrive aussi de fournir les autres organisations officieuses, et les groupuscules qui se prennent pour des super-héros. Je joue sur plusieurs plans et je compte bien continuer ainsi. Tant que les caisses se remplissent, je ne vois pas le problème. Vous le voyez, vous ? Néanmoins, si vous me demandez à qui j'offre mon allégeance, sachez que le HAMMER peut m'avoir dans ses bonnes grâces en une poignée de secondes. ◮ statut civil : Célibataire et je ne cherche pas réellement à introduire quelqu'un dans ma misère quotidienne, un tour dans mes draps suffit amplement. ◮ orientation sexuelle : Bisexuelle. Les femmes, les hommes, tout est bon à prendre tant qu'il y a de la bonne chaire à tâter, à mordiller et à mettre en pièce. ◮ lieu de résidence : Dans le Queens. On dit souvent que c'est un emplacement dangereux mais, y habitant depuis déjà plus de dix ans, je peux vous dire que rien de bien grave ne m'est arrivé. ◮ traits de caractère : Je suis Destructrice. Je suis Désinvolte. Je suis Contradictoire. Je suis Mythomane. Je suis Indomptable. Je suis Insatisfaite. Je suis Persécutrice. Je suis Possessive. Je suis Présomptueuse. Je suis Rancunière. Je suis Vengeresse. Je suis Ordonnée. Je suis Minutieuse. Je suis Persévérante. Je suis Créative. Je suis Responsable. Je suis Dynamique. Je suis Fêtarde. Je suis En Constante Compétition. Je suis Joueuse. Je suis Unique. ◮ mutation ou pouvoir : Aucun pouvoir à ce jour et je suis bien l'une des seules de De Quincey à être encore totalement humaine. ◮ compétences : Si vous saviez l'enfance que j'ai vécu, vous comprendrez aisément d'où viennent mes qualifications. Je ne suis pas une mauvaise tireuse et je manie les lames, qu'elles soient grandes ou courtes, de façon assez spectaculaire. L'entraînement intensif est ce qui m'a permis d'acquérir de telles habiletés et je remercie mon oncle pour m'avoir enseigné tout ce qu'il sait. ◮ avatar : Willa Holland. ◮ groupe : Kill Your Heroes. ◮ crédits : stark.
   
1◮ Amen est l'Indépendante. Elle se débrouille seule et n'a pas besoin de quelconques pouvoir pour s'affirmer.

2◮ Amen vient d'une famille nombreuse. Son arbre généalogique n'en finit pas et elle-même a du mal pour comprendre les relations entre les différents membres. Elle est la seule fille que ses deux parents mirent au monde et est entourée de trois frères, tous plus grands qu'elle.

3◮ Sa spécialisation dans les armes, de tous types, vient du fait que durant une grande partie de son adolescence, elle est restée en compagnie de son oncle, qui lui apprit une multitude de choses et qui en profita pour l'entraîner dans les domaines qu'elle souhaitait.

4◮ Quand on la croise dans les bars, on ne se doute absolument pas qu'elle a les compétences requises pour travailler dans une armurerie. Ni même qu'elle est capable de se défendre par elle-même. On la sous-estime souvent, mais cela ne change pas de d'habitude.

5◮ Elle tourne au café. Sans sucre, de préférence. L'amertume la réveille et lui permet de rester concentrée dans ses nombreuses tâches. Que ce soit au HAMMER ou à l'arrière de l'armurerie, Amen travaille d'arrache-pied. Mais elle ne considère pas ça comme une corvée, elle apprécie ce qu'elle fait.  

6◮ Son père et elle n'ont jamais été vraiment proche, jusqu'à l'accident de voiture dans lequel elle fut impliquée à l'âge de quinze ans. Depuis cet événement, il l'a prise sous sa protection, la gardant toujours près d'elle. Et il en est de même pour Amen qui garde un œil sur ce savant, sur ce génie de la technologie. Sur cet homme exploité par d'autres.

7◮ Amen ne se soucie pas de grand chose, si ce n'est de sa famille et ce, même malgré les divergences de jugements, d'opinions. Elle les fera toujours passer en premier, bien même avant ses plaisirs personnels. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle reste aux côtés de son père. Personne ne se met jamais dans des embrouilles seul, chez les De Quincey. Toujours quelqu'un pour alléger les épaules douloureuses, et ce quelqu'un, c'est souvent Amen.

8◮ Amen visitait déjà les locaux du HAMMER lorsqu'elle n'avait qu'environ seize ans. Son père travaillait déjà pour l'organisation, et elle avait l'habitude de l'accompagner. Ou plutôt, il avait l'habitude de lui ordonner de venir avec lui pour qu'elle apprenne des choses intéressantes plutôt que d'aller dans un établissement scolaire où les matières étaient lassantes.

9◮ Sa mère était croyante. Elle allait tous les dimanches à la messe, et à chaque fêtes d'ordre biblique, elle se rendait à l'église. Elle était la seule à penser à une force supérieure, une pression divine. Elle emmenait tout le temps Amen avec elle, les autres ne voulant pas se déplacer pour rien comme ils le disaient si bien. Malgré tout son amour pour ce fameux Dieu, ce dernier ne lui apporta pas la chance de voir ses enfants grandir.

10◮ Amen est superstitieuse. Légendes urbaines. Histoires pour ne plus dormir la nuit. Elle croit aux esprits, aux créatures de l'ombre, celles que l'on dessine dans les anciens contes pour enfants. Elle y croit dur comme fer. Si les mutants existent, pourquoi les fantômes, les wendigos, les vampires, les anges et les démons, les dragons, les chiens de l'enfer, les licornes n'existeraient pas ?

Que pensez-vous de la loi Abolition ?

Utile. Mais excessive. Dépassant certains barrières que l'on ne devrait pas outrepasser. Placer les mutants sous haute-surveillance, et ce pour chacun d'entre eux, ce n'est pas approprié ni même respectueux envers la vie de chaque être-humain. Mais il faut peut-être voir les choses autrement. Ceux qui ont eu la possibilité de construire ce projet de loi qui a par la suite été accepté, ne voient pas des hommes en ces bipèdes. Ils y voient des menaces. Des spectres intimidants et possiblement préjudiciables. Et qu'est-ce que l'on fait quand on craint quelque chose ? On garde un œil dessus. On essaie d'en apprendre plus sur cette faune insolite. « Garde toujours tes amis près de toi et tes ennemis, encore plus près. » comme dirait l'autre. Dans son cas, elle y voit les mêmes finalités. Un moyen de survivre. Compter sur certains humains. Sur certains mutants. S'allier à ceux qui lui permettent de subsister. De s'enrichir. De devenir plus forte. Avoir des relations avec chaque espèce, se mettre dans la poche les plus naïfs pour en faire des marionnettes. Ne pas jouer cartes sur tables mais prétendre le faire, bluffer et choisir chaque geste avec minutie. Tout ça par pure avidité.

Quels souvenirs avez-vous des super-héros d'antan ?

Ce ne sont pas des souvenirs. Mais de simples histoires racontées. Enjolivées, raturées, expliquées de façon différentes selon les personnes. Le paternel De Quincey a donné la plupart de ses comics à sa seule et unique fille. Cette dernière les a lu, inlassablement. Dévorant chaque pages et chaque images avec autant plus d'émerveillement. « Plus tard, je veux être comme ces héros. » qu'elle se murmurait à elle-même pour ne pas paraître idiote devant deux de ses frères qui avaient l'opportunité d'entrer dans cette élite. Admiration mélangée à une jalousie qui en était devenue maladive durant l'adolescence. Mais grandissant, prenant en maturité et surtout en capacités et facultés, elle se rendit compte d'une chose. Ce n'était pas des héros. Ils n'étaient pas la Justice qu'ils clamaient être haut et fort. Ils n'étaient que des représentations de traditions, de mœurs d'époque. Des créatures, des hommes qui se donnaient le droit d'exercer leurs règles. Qui imposaient par cela leurs idéaux. Leurs façons de voir les choses. Certains les admiraient, les admirent toujours. Ils étaient des héros d'une société, ainsi se proclamaient-ils. Mais agissaient sans foi, ni loi, pensant œuvrer pour le bien commun. Comme s'ils en avaient le droit.

 

◮ prénom/pseudo : Comment ça tu sais pas ? ◮ âge : Comment ça tu sais pas ? ◮ comment avez-vous découvert le forum ? : Comment ça tu sais pas ? ◮ qu'en pensez-vous ? : Comment ça tu sais pas ? ◮ pv, scénario ou inventé ? : J'ai mis mon imagination à contribution ! ◮ un dernier mot ? : Comme la première fois, vous allez être obligé de m'adorer.
 
 


Dernière édition par Amen De Quincey le Mar 12 Mai - 14:32, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 19:35

raconte-moi une histoire
Caress me with pain



« Think of a million random acts of chance. Think of the million random choices that you make and yet how each and everyone of them brings you closer to your destiny. Do you know why that is ? Because it's not random. It's not chance. It's a plan that is playing itself out perfectly. » ✝️✝️✝️

Screw destiny. Si Nona, Decima et Morta usaient de leur fil à tisser pour représenter avec précision chaque moment de toutes les existences anodines sillonnant la planète, elles avaient dû se rendre compte qu'il y avait cet être-humain intrépide qui leur soulevait ses deux majeurs en arborant une attitude provocatrice. Les Soeurs du Destin devaient s'en mordre les doigts, ou plutôt se piquer avec leurs aiguilles, à essayer de donner à ce singe imberbe un semblant de providence. Nona, la plus grande sœur des Parques, avait sûrement arrêté toute production du fil destiné à dessiner la fatalité de cette humaine. Decima n'avait plus de brin à positionner sur le fuseau. Et Morta. Celle qui décidait de l'impitoyable fin de toute vie humaine. Celle qui, dans un dernier mouvement intransigeant, coupait le fil de la vie pour y mettre un terme. On oubliait souvent son rôle et son importance, sa prestance. La Mort en elle-même, on la négligeait alors qu'elle pouvait empoigner sa faucheuse à tout moment. Trancher l'air et les corps pour en libérer des âmes en proie aux tourments.

Spoiler:
 


✰✰✰ no one can save you.

C'était parfois mal vu d'être ordinaire. De vivre comme chaque être-humain lambda était censé mener son existence. Quand on venait d'une famille composée principalement de mutants, il était difficile de se faire passer pour celle qui n'était pas « spéciale ». Amen sortait de la banalité à cause des mutants qui l'entouraient. Chacun avait des capacités surhumaines  et surtout innées. Mallory De Quincey était le patriarche qui menait d'une main de fer quatre enfants, en en favorisant trois qui étaient selon lui des « petits génies prometteurs ». Sa femme, désormais défunte et reposant dans le cimetière qui se situait derrière la maison familiale, était particulière. Car aucune fantaisie ne coulait dans le carmin qui circulait autrefois dans chacun de ses membres, ni aucun trait spécifique qui aurait pu la faire rentrer dans le lot des gens intéressants. Elle n'était désormais que déchet et pantin inanimé mais sa mémoire restait dans les esprits des De Quincey, qui lui rendaient hommage une fois par an, et ce, année après année. « Amen, peux-tu aller demander à tes frères de venir me rejoindre dans mon bureau ? » Petite, fine et légère, elle avait déjà une carrure frêle et fragile, celle que l'on avait peur de briser en l'attrapant banalement par le poignet, celle que l'on avait peur de bousculer car elle était gracieuse telle une plume et celle qu'on craignait de faire tomber sur le sol au risque de lui fendre l'échine. Elle hocha la tête sans même prononcer un simple mot, sachant pertinemment que sa voix fluette ne portait pas, qu'elle était sans importance parmi les élus qui foulaient les couloirs de la demeure. Elle interrompit les rires masculins au nombre de deux, le troisième étant simplement en train de poser ses prunelles sur la bibliothèque du salon. On la regardait sans prononcer un mot. Ce fut le plus silencieux qui s'avança pour prendre la parole, laissant ses deux cadets muets. « Oui Princesse ? » Le zéphyr s'invitant dans la pièce à cause des fenêtres entrouvertes, caressait les pommettes naturellement, délicatement rosées de l'enfant et faisait doucettement danser ses mèches de cheveux.

Elle porta son attention sur chacun des trois individus et leur annonça de vive voix que leur paternel souhaitait les voir, eux-trois, dans son bureau. Elle n'en connaissait pas la raison et même si elle en avait la moindre idée, ce qui n'était pas le cas, elle laissait le suspens et surtout le devoir à son père d'annoncer toutes les nouvelles, quelles qu'elles soient. Quand leur mère décéda d'un cancer du pancréas, Mallory et Amen furent les premiers au courant. Dévastée, en besoin d'affection et surtout délaissée par sa seule semblable, celle qui la comprenait, elle avait eu besoin d'affection et de tendresse. Mais les seuls mots que lui prononcèrent son père furent d'autant plus poignants, insupportables pour une enfant de cet âge-là. « Vas avertir tes frères. » qu'on lui avait ordonné de faire. Amen, six ans, avait à peine découvert les joies de la vie qu'une atrocité lui tombait dessus. Et personne n'était là pour lui attraper la main afin de l'accompagner dans cette épreuve.

En poussant la grande porte en bois qui permettait d'accéder au bureau principal, on pouvait voir cette figure autoritaire, qui se tenait debout devant la grande fenêtre donnant vue sur une épaisse forêt. Mallory De Quincey. Un personnage charismatique et surtout extrêmement perspicace. Ses talents et son intéressement pour la technologie lui avaient permis de devenir un homme de renom. Apprécié, jugé, il n'écoutait pas les opinions divergentes qu'on faisait dans des murmures mesquins et envieux. Mallory n'était pas un mutant, le gêne X n'était pas inscrit dans ses séquences d'ADN. Néanmoins, beaucoup se demandaient s'il n'était pas une forme nouvelle de mutation, de bizarrerie, à cause de son discernement, de sa subtilité hors du commun. On l'enviait tout comme on le craignait. Tyrannique, manipulateur mais surtout sournois, on ne savait pas ce qui pouvait se passer dans ses liaisons neuronales. Et peut-être était-ce mieux ainsi.


✰✰✰ because you don't wanna be saved.

Cela faisait deux ans. Deux années déjà que son père leur avait annoncé, à ses frères et elle, qu'il partait pour Big Apple. Abandonnant la banlieue d'Austin afin de se consacrer aux sciences, aux fonctionnements et aux développements de nouvelles techniques et procédés. Une paire d'années qu'il s'était envolé afin de travailler pour une grande organisation à portée internationale. Lorcan, Irving et Adam avaient difficilement accepté la décision prise par leur paternel. Devoir loger chez la sous-branche des De Quincey ne les enchantaient pas réellement, même si Lorcan avouait être plutôt indifférent face aux spécimens qu'ils devaient côtoyer. Des gens simplets et sans intérêt, dont les connaissances étaient limitées et peu enrichissantes. Amen n'en avait pas fait tout un plat. Elle n'avait pas son mot à dire et n'avait jamais eu son mot à dire. Elle était ce pantin articulé par des doigts habiles et minutieux, des gestes répétitifs qu'on lui faisait faire chaque jour. Des ordres qu'elle avalait sans mâcher, sans broncher. L'oncle des De Quincey était un Marines de la US Navy. C'était le mentor d'Amen. Il lui montrait des techniques de combat afin de se défendre contre ses frères. Puis des choses plus sérieuses, comme les armes. Les lames. Il voyait en elle ce petit éclat de lumière qui s'amorçait dès qu'elle avait dans son champ de vision, un quelconque objet tranchant ou une arme lambda. Protecteur, bienveillant, il était celui qui apportait le sérénité au foyer quand des tensions prenaient presque le dessus. On avait les cousins et les cousines, sans pouvoir, qui regardaient d'un mauvais œil les deux frères d'Amen. Il y avait des conflits, des frictions, chaque jour, à chaque heure, sans répit. Toujours l'un pour mettre l'autre sur les nerfs et ainsi de suite. Oncle Graham pouvait remettre chacun à sa place respective, en un seul regard, en une seule inspiration. Il effrayait aussi bien ses enfants que ses neveux. Mais il avait toujours été plus indulgent avec Amen. « Ça doit pas être de tout repos de vivre avec trois frères. Je compatis à ta souffrance, j'n'ai jamais été très tendre avec ma petite sœur. Ton père en faisait de même d'ailleurs, un vrai petit caïd à l'époque ! » Les anecdotes racontées la faisaient esquisser un doux sourire, essayant d'imaginer les scènes d'enfantillages d'un père nettement plus jeune. Un soupir. Un second. Des millions. Il était trop occupé pour qu'elle puisse l'appeler. Pour qu'elle lui rende visite. Pourtant, il avait été clair. « Cela ne sera pas long. » avait-il soufflé entre ses lippes, en caressant doucement le haut de la tête de sa fille qui, à l'époque, n'avait que treize ans. Deux années. Une éternité. Elle n'avait déjà pas de mère, maintenant, elle devait vivre sans son vrai père. Parce que des pères, ceux qui endossaient ce rôle fièrement et un peu trop sérieusement, elle en avait trois. Et même si elle avait besoin d'eux, l'absence du maître de famille la rendait maussade et mélancolique. Encore un peu, et on aurait pu dire qu'elle vivait dans le spleen lui-même. Cependant, elle se décida à prendre les choses en mains. Avec Irving. Lui aussi, admirait et appréciait son père. Il avait toujours été proche de lui. Ils étaient semblables. Aimaient les même choses. « Tu viens toujours ? Hein, tu viens ? » Cèdes, Irving. Et emmène-là à son foutu aéroport, mets-là dans son siège d'avion et envole-toi avec elle. Amen l'observait de ses prunelles humides, espérant une réponse positive à sa question. Lorcan n'était pas libre. Adam n'avait simplement pas le permis de conduire. Il la toisa de ses yeux fatigués et d'un sourire léger, fit un hochement de tête afin de lui confirmer qu'il pouvait bel et bien l'accompagner. New York. Elle allait finalement mettre les pieds sur le territoire new-yorkais afin de rejoindre son père. Le savait-il ? Non. C'était là, la beauté du cadeau.

Cadeau emballé, mais empoisonné. Parce que le Destin se mettait à travers de son chemin. Ou semblait faire ainsi à première vue. « Amen ? » Le bruit de... De rien. Simplement l'air, ce léger souffle de vent qui venait geler les extrémités de l'adolescente. Elle avait les yeux mi-ouverts, le souffle court. Haletant, elle essayait d'articuler mais rien ne sortait. Aucun mot. De courts sons d'agonie. Elle contemplait le ciel étoilé. Ces quelques étoiles qui brillaient dans le ciel, que l'on ne voyait que rarement vers Austin à cause de l'éclairage massif. C'était un joli spectacle qui ne s'offrait qu'à ceux qui avaient la chance de vivre hors de grandes villes. « J'ai tout sous contrôle. T'en fais pas. Ils arrivent bientôt. » C'était peut-être utile finalement, d'avoir des mutants dans son carnet d'adresse.


✰✰✰ after all...

« Non pas comme ça ! Attends, laisse-moi te montrer comment faire, une dernière fois. » Il lui prit les outils. Soudeuse, tourne-vis, perceuses, ustensiles inconnus. Il remit son casque de soudure et Amen en fit de même. Elle restait concentrée sur la tâche, essayant de prendre les habitudes d'un homme qui avait fait cela durant une grande partie de son existence. Il repose le fer à souder et ôta son masque de fer, la scrutant d'un œil strict mais pas comme il le faisait avec ses employés. Parce qu'Amen était sa fille et qu'il avait failli la perdre dans un simple accident de voiture, son comportement envers elle n'était plus le même. Il semblait plus indulgent. Et plus à même de voir en elle, de voir qu'elle n'était pas aussi ordinaire qu'on le pensait. Elle avait du potentiel, il pouvait le lire dans son regard attentif. Dans sa soif de savoir. Il se voyait en elle. Il était exactement pareil quand il était plus jeune. Voulant toujours plus, voyant les choses en grands, il ne baissait pas les bras et parvenait toujours à ses fins. Il avait inventé de nombreuses choses, avait découvert des éléments clés dans la science d'aujourd'hui, dans l'Intelligence Artificielle, dans les nouvelles techniques de production. Daddy. L'exemple à suivre selon elle. Il travaillait pour ce qu'il croyait être juste. Il n'avait pas réellement foi en l'humanité, mais avait foi dans les développements technologiques. Il avait transmis cette façon de voir les choses à sa fille. De nombreuses fois il le lui avait dit. Qu'un jour, l'évolution prendrait le dessus, engloutirait cette humanité. Que les humains d'aujourd'hui ne seraient plus les mêmes. Qu'ils seraient modifiés. Il voyait un avenir électrique. Il voyait une puissance inégalable. Une avancée incomparable aux précédentes. Et Daddy's daughter suivait ce même chemin. Elle s'était mise à bricoler. A bidouiller. A toucher à tout ce qui pouvait être potentiellement utile. A améliorer des choses déjà extraordinaires pour les rendre encore plus fabuleuses. La HAMMER. Elle y travaillait par devoir et obligation. Tout comme son père, qui avait été quelque peu forcé par les plus grands. On lui avait clairement dit que le refus était inacceptable et improbable. Que des conséquences suivraient, s'ils ne rejoignaient pas les rangs. Amen tenait sûrement cette bienveillance de son père. Protéger les siens. Protéger les siens avant de se protéger soi-même. Protéger son père mais aussi ses frères, en mettant au péril sa propre vie. En se jetant dans la gueule du loup.

 


Dernière édition par Amen De Quincey le Mar 12 Mai - 14:58, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 985
arrivé(e) le : 31/12/2013
pseudo : FAUSHTINE. (Claude)
autres comptes : Un vilain.
crédits : addy. (avatars) ; tumblr (gifs) ; lizzou (signature).
◮ points : 416
you're acting so fearfully


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 19:45

Je sais pas si je dois dire rebienvenue ou bienvenue. Alors je dis les deux.
Je te l'ai réservé. Bon courage pour la rédaction de ta fiche.

_________________
i will keep quiet you won’t even know i’m here;
You won’t suspect a thing, You won’t see me in the mirror But I crept into your heart. You can’t make me disappear. Till I make you. You’ll never know what hit you, Won’t see me closing in. I’m gonna make you suffer. This hell you put me in. i'm the devil within.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 19:56

Je laisse planer le doute  
Merci mon tout bô  
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 19:58

Bienvenue... Amen ! *sort* Arrow
Bon courage pour la rédaction de ta fiche !
(Je m'excuse par avance, mais je risque de toujours faire des blagues sur le prénom de ton personnage... D8 )
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 20:06

t'as craquéééé !
rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 20:23

Emeth - Je t'en prie, tu peux me sortir toutes les vannes sur le prénom du personnage, je le fais aussi   Merci beaucoup en tout cas  I love you

Harley - On m'a poussé à bout, je suis faible d'esprit moi   Merci  I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 3057
arrivé(e) le : 08/04/2015
pseudo : nagron.
autres comptes : alekseï mogilevich.
crédits : (c) lannisters (avatar) ; exception (signa) ; tumblr (gifs)
◮ points : 769
chaos lives in everything


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 20:36


Rebienvenuuuuue.

_________________

- I've got blood. I've got blood on my name. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 21:05

Merci Jon I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 428
arrivé(e) le : 08/05/2015
pseudo : .rawr (wendy)
autres comptes : valentino.
crédits : rose red (av.) alaska (sign.)
◮ points : 88
WRONG SIDE OF HEAVEN


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 21:17

rebienvenue parmi nous I love you

_________________
UNHOLY
CONFESSIONS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 21:45

Thank you Aaron
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 22:01

Rebienvenue 'spèce de faible
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 261
arrivé(e) le : 02/01/2014
pseudo : orene
crédits : shiya
◮ points : 238
wearing our vintage misery


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 22:21

REBIENVENUE SOEUR DE NOM

_________________

ain't no rest for the wicked
I'm dirty, mean and mighty unclean i'm a wanted man, public enemy number one so lock up your back door and run for your life, the man is back in town so don't you mess me 'round
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Dim 10 Mai - 22:32

Caïn - Y a des fourbes qui m'ont poussé à bout   mais merci  I love you

Chabite - Merci sadiiique      
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 64
arrivé(e) le : 09/05/2015
pseudo : White crow
autres comptes : non
crédits : tumblr
◮ points : 123


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Lun 11 Mai - 6:56

Bonne chance pour la fiche ! et dire que je suis sur aucun gif de la fiche c'est une honte !

_________________
"Un homme est jugé par ses actions, non par ses distinctions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
messages : 159
arrivé(e) le : 08/05/2015
autres comptes : adam
crédits : Bombshell (avatar)
◮ points : 153
PEACE WAS NEVER AN OPTION


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Lun 11 Mai - 9:17

Bienvenue ! et bon courage pour la chefi !
Amen

_________________
we’re all damaged
When you are hurting in your heart, it's no use even if the entire world asks you how you are feeling. All you need is to be held by someone who doesn't need to ask.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Lun 11 Mai - 10:38

Alliser - Je vais remédier à ça tout de suite   Merci en tout cas    I love you  

Killian -         *oui les blagounettes sur mon pseudo me feront toujours rire  * Merci beaucoup  
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Lun 11 Mai - 17:58

Rebienevenue! Bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Lun 11 Mai - 21:04

Merci beaucoup Sam I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Mar 12 Mai - 1:46

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Mar 12 Mai - 11:52

Merci bien Erland    I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
messages : 261
arrivé(e) le : 02/01/2014
pseudo : orene
crédits : shiya
◮ points : 238
wearing our vintage misery


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion. Mar 12 Mai - 17:32

validation



ta fiche elle est vraiment naze
jon va être heureux, il a enfin une alliée
Amen, je te donne ma bénédiction.



◮ Devine quoi, tu es validé. Sérieusement. Maintenant que cette dure étape qu'est la fiche de la présentation est passée, tu dois t'offrir corps et âme au staff tu peux d'ores et déjà aller recenser ton avatar juste ici.

◮ N'oublie pas non plus d'aller recenser ton métier ainsi que ton pouvoir si tu es un mutant. Ensuite, passe donc faire un tour pour créer ta fiche de lien juste ici ainsi que ta fiche de topic par .

◮ Et pour finir, n'hésite pas à te rendre sur la CB si ce n'est déjà fait. Promis, on ne mord pas (totalement) ! De plus, tout le staff espère que tu te plairas sur le forum. Maintenant file donc rp, flooder, bref : t'amuser.

_________________

ain't no rest for the wicked
I'm dirty, mean and mighty unclean i'm a wanted man, public enemy number one so lock up your back door and run for your life, the man is back in town so don't you mess me 'round
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: amen ›› free will's an illusion.

Revenir en haut Aller en bas

amen ›› free will's an illusion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» Clem Free, frère en service
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
like a freakshow ::  :: ARCHIVES DE LAF 1.0 :: fiches de présentation-